jeudi, 24 octobre 2013 18:57

L'oeuf d'or et l'être primordial (mythologie hindoue)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Apparition des objets individuels , animés et inanimés
Au début l'univers était entouré de ténèbres, non perçu,indiscernable, indécouvrable inconnaissable..


Alors se montra le Seigneur ,irrésistible,existant en soi , subtil, éternel, essence de tous les êtres, indiscernable.Afin de produire de son propre corps, diverses créatures il créa les eaux et déposa en elles un germe lequel devint un oeuf d'or, Hyranyagarbha resplendisssant comme le soleil
Brahmâ ancêtre de tous les mondes y prit naissance.
Après avoir séjourné dans l'oeuf céleste pendant un an il le divisa en deux par l'action de sa seule pensée .
La moité supérieure devint la voute céleste ou divine, la moitié inférieure la sphère matérielle ou terrestre.
Entre les deux vinrent se situer l'atmosphère, la terre flottant sur les eaux et les dix points cardinaux .

Ici je m'interromps car je songe à cette autre cosmogonie si éloignée de celle-ci dans le temps et l'espace , celle qu'on trouve dans le Kalevala, l'épopée finlandaise:

Elle ( Ilmatar) secoua son genou,
Etendit brusquement ses membres ;
Les œufs roulèrent dans les ondes ,
Disparurent au sein des vagues ;
Ils se brisèrent en morceaux,
Furent réduits en mille miettes.
Ils ne churent pas dans la vase,
Ne restèrent point dans les flots ;
Tous les morceaux se transformèrent
En choses bonnes et utiles :
Le bas de la coque de l'œuf
Fut le fondement de la terre,
Le haut de la coque de l'œuf
Forma le firmament sublime,
Le dessus de la partie jaune
Devint le soleil rayonnant,
Le dessus de la partie blanche
Fut au ciel la lune luisante ;
Tout débris taché de la coque
Fut une étoile au firmament,
Tout morceau foncé de la coque
Devint un nuage de l'air.
Le temps avança désormais
Les ans succédèrent aux ans
A la clarté du soleil neuf
Aux rayons de la lune neuve ;
Mais la vierge nageait toujours
...
Après cette parenthèse, retour 2 voir 3 (+ ?) mille ans en arrière ...

De l'oeuf d'or brisé , jaillit l'être primordial Purusha avec mille cuisses, mille bras, mille bouches , mille yeux , mille visages , mille têtes .Selon le Rig-Véda il est l'univers tout entier.
Par son sacrifice de chacun de ses membres divisés naissent les séries d'entité qui se correspondent sur les différents plans de la création .
De sa bouche sortent la caste des brahmanes; la parole, Agni et les dieux en général et les chèvres.
De ses aisselles naissent les saisons.
De ses bras sortent la caste des guerriers, Indra et les moutons.
De son abdomen jaillissent les démons
De ses cuisses sortent la caste des marchands et le gros bétail
De ses pieds sortent la terre et les travailleurs manuels et les chevaux.
Le Soleil sort de son oeil, la Lune de son âme, l'atmosphère de son nombril , le ciel de sa tête et ainsi de suite.
Après quoi disent les Ecritures" ayant formé tout ce qui existe et les points cardinaux, cet être primordial, premier né du sacrifice entre lui-même avec lui même. Façon imagée de faire comprendre que le divin habite et imprègne totalement l'univers qu'il a tiré de sa propre substance.
Selon un autre mythe dieu est une araignée sécrétant un fil interminable, il en tisse une toile et ensuite habite cette toile .

Mj 30.1 2013 USI

Lu 627 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.