Journal de Citadelle

Ici les nouveautés, les coups de cœur etc...

samedi, 04 juillet 2020 22:51

Rabindranath Tagore

Tagore oeuvres quarto Gallimard

Edition  Quarto  Gallimard  , établie  et  annotée  par  Fabien  Chartier

" S'immerger  dans  l'oeuvre de  Rabindranath  Tagore  (1861-1941), c'est accepter une  invitation  personnalisée pour un voyage intérieur  et  sentir la nature exaltée  d'un artiste  altruiste.Pas toujours en  phase  avec  son  époque ni avec ses contemporains, cet  intellectuel  aux  multiples talents (compositeur,chanteur, poète,  romancier, dramaturge, acteur,  essayiste, peintre), premier  non-occidental à recevoir le  prix  Nobel de littérature (1913), était  doté d'une extraordinaire claivoyance : l'élévation des  peuples  ne pourra se faire  qu'au travers du  developpement de la connaissance  et de l'art et d'une éducation en osmose avec la Nature. Touirné vers l'avenir et la  jeunesse, Tagore incarnait- selon Gandhi- la Grande   Sentinelle de  l'Inde. Fervent défenseur de l'indépendance de son  pays, il n'en est  pas  moins  universaliste et  prône  le dialogue  entre  l'Est  et  l'Ouest :"Je ne sais  comment  mon coeur ouvrit soudain ses  portes/Et  laissa entrer la foule des  mondes, se  pressant et se  saluant  l'un  l'autre."

Lui, contemporain  du  Mahatma  Gandhi et de  Subbas Chandra  Bose,révélation  pour  W.B. Yeats et André Gide, source d'inspiration pour  Jawaharlal Nehru et  Romain Rolland, ou compositeur de  deux  hymlnes  nationaux,  de  l'Inde et  du Bangladesh, qui  était-il vraiment ?  

La  présente édition  propose au  lecteur d'exoplorer cette oeuvre magistrale, en offrant  à  lire un choix de textes convoquant les différents talents  de  l'auteur et en  replçant  l'ensemble dans  son  contexte historique et culturel unique, celui d"'une Inde  en  plein  éveil  indépendantiste. "  

(Quatrième de couverture)

vendredi, 13 mars 2020 19:15

Lyonel Feininger

feininger dahs Hohe Ufer 1923

Das hohe Ufer 1923

Lyonel Feininger  peintre    germano-americain ,  Ecole du  Bauhaus de  Weimar, puis  Dessau  de 1919 à  1933. L'ecole fut fermée par  les  nazis pour  "bolchevisme culturel"  et  Feininger  dont les toiles  furent interdites de  musées et condamnées en tant qu'art " décadent ou  dégénéré" dût s'exiler  en  1937. Voir plus d'oeuvres

mardi, 28 janvier 2020 20:08

La lecture par Théo van Rysselberghe

1903 (on peut  reconnaître  Emile  Verhaeren (en veste rouge),  Maurice  Maeterlinck, André  Gide,Henri-Edmond  Cross.
(https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Verhaeren#/media/Fichier:Theo_van_Rysselberghe_The_Reading_1903.jpg)

vendredi, 13 décembre 2019 17:51

Correspondances entre Romain Rolland et Stefan Zweig (1910-1919)

En 1915, Le prix Nobel de littérature a été attribué à Romain Rolland , tandis qu’il séjournait en Suisse . Agé de 48 ans à la déclaration de guerre entre l’Allemagne et la France Romain Rolland n’était pas mobilisable .Il resta en Suisse et multiplia ses actions en faveur de la paix par ses écrits et par son engagement au sein de la Croix rouge dont le siège était à Genève. Durant toutes ces années il milita en faveur du pacifisme et lança ses appels au rapprochement des peuples. Il entretenait une vaste correspondance avec beaucoup d’intellectuels européens partageant ses idées et notamment avec Stefan Zweig. Zweig  Lui  adressa ses felicitations  auxquelles  R.Rolland   répondit  par  cette lettre dans laquelle transparaissent  sa générosité ,  la fidélité  à  ses convictions  et  l'amitié  entre les eux  hommes.

Lire la suite

mercredi, 02 octobre 2019 23:26

Berthe Morisot

Le  Musée d'Orsay  nous a  offert  cette  année une  grande  exposition consacrée à Berthe  Morizot et  Télérama  comme  à son  habitude  a  publié  dans  le  prolongement  de  cette  exposition  un  Hors  Série  de qualité  retraçant  la  vie de  l'artiste ses difficultés et ses  victoires  en  lui  associant  également  un grand nombre de  femmes  peintres ou sculptrices de  grand  talent   et trop  rarement   citées dont Rosa  Bonheur,  Hélène  Bertaux, Mary  Cassats, Adèle d'Affry  alias Marcello, Louise  Breslau, Marguerite  Gagneure alias Syamour, Hélène  Dufau, Hélène Schjerfbeck, sans  oublier Suzanne  Valadon et Camille  Claudel,  Marie  Vassilieff, Paula  Modersohn-Becker.   

Lire  la suite :Berthe Morizot

mercredi, 04 septembre 2019 11:06

Rosa Bonheur

Rosa  Bonheur 1822-1899  par  Anna  Klumpke

Peintre  et sculptrice  spécialisée  dans  les  représentations  animalières  ,  elle sut rapidement  s'imposer  dans  le monde   masculin  des artistes de son  époque  , par son talent  et  la  force  de  ses  oeuvres  en  peinture  comme  en sculpture. Elle  obtint  la célébrité de son  vivant  mais  les changements  profonds  apportés  par le machinisme  et  l'industrialisation détournèrent  l'intérêt des  amateurs  et  elle   sombra  après sa  mort  dans  un  oubli relatif  . lire la suite ...

samedi, 10 août 2019 15:49

Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

Le livre qui a inspiré à Safy Nebbou le film du mème nom .Si Safy Nebbou a privilégié avec bonheur les images sublimes des bords du lac Bailkal pour idéaliser les expériences humaines au contact avec la nature sauvage , Sylvain Tesson proposait dans son essai une longue réflexion sur la solitude choisie et de ce fait régénératrice mais dans un humanisme lucide . Je ne choisirai pas entre les deux modes d'expression et j'adhère aux deux messages. A l'un nos rêves , à l'autre la sagesse .

J'ai  acquis une  isba de  bois  , loin de tout, sur les  bords du   lac  Baïkal. Pendant  6 mois, perdu dans  une   nature  démesurée, j'ai  tâché de vivre dans  la  lenteur et  la simplicité. Deux  chiens, un poêle, une fenêtre  ouverte sur  un  lac suffisent  à l'existence. Tant  qu'il y aura  des cabanes au fond des  forêts,  rien   ne  sera  tout  à  fait perdu.

Sylvain  Tesson, quatrième  de couverture.

A propos  du Le film de Safy Nebbou

lundi, 27 mai 2019 20:20

Royaumes oubliés : Les Hittites

Hittites et  Araméens à l'aube du  Ier  millénaire au  Musée du Louvre.

L'Empire  hittite, grande  puissance  rivale   de  l'Egypte antique, domina l'Anatolie et  étendit son  influence sur  le  Levant jusqu'aux  alentours de  1200 avant  J.C. Sa capitale , Hattusa,  fut alors  abandonnée cependant  que  prenait  fin  son  emprise  politique. Sa  chute  se  traduisit  par  l'émergences de  petites  principautés, les  royaumes  hittites et   araméens,  dans  les territoires  de   la  Turquie  et  de   la  Syrie  modernes. (Extrait  du  catalogue de   l'exposition organisée  par  le  Musée  du  Louvre pour le  printemps  2019.)

Page 1 sur 8