lundi, 01 septembre 2014 00:00

Principaux acteurs du Kalevala

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dieux , héros ou demi-dieux, hommes, esprits ou divinités secondaires , animaux, lieux , objets etc..

 Panorama établi en m'aidant des glossaires figurant dans les deux éditions de Jean Louis Perret et de Gabriel Rebourcet .(en noir les définitions communes aux deux traducteurs , en brun les ajouts particuliers de G. Rebourcet ).(1)
L'épopée tourne autour de deux objets principaux le Sampo qui assure richesse et prospérité et le Kantélé qui donne la musique aux finnois . Deux objets bien mystérieux


représentation  stylisée du sampoSampo : objet magique inconnu, source de prospérité .(J.L.Perret , compte tenu de l'importance du terme dans le Kalevala nous renvoie à sa préface ).G. Rebourcet nous propose : objet extraordinaire , assez connu pour que Louhi demande à Ilmarinen de le forger pour la prospérité de Pohjola. Le Sampo est une sorte de moulin, source intarissable de bonheur et de richesse et à ce titre il est le noyau de la geste du kalevala. Même brisé ses morceaux suffiront à engendrer pour le peuple finnois une prospérité durable. C'est un « couvercle chamarré», sorte de moulin-coffre (l'idée est conforme au mobilier rustique, sans doute) qui produit à volonté farine , argent et sel. Bien enraciné dons dans la réalité de la vie des hommes, le Sampo s'en évade par la langue et devient le moulin d'abondance par le truchement du moulin à paroles ; on le trouve , dans nombre de variantes poétiques , à la genèse même du monde, et si on avait gardé plus que des débris, les moissons se seraient faites, sans semailles et sans bras ... On considère que le cycle poétique du Sampo remonte , au moins pour son origine, au IXème siècle après J.C).

Vainamoinen jouant  du  KanteleKantélé : sorte de cithare, instrument national de la poésie lyrique finnoise
Je donnerais une presqu'aussi grande importance à Otavatar : de Otava, la grande ourse, tisseuse habile. Aussi habile que la lune sa voisine. Sa position régulière autour de l'Etoile Polaire en fait un repère pour les hommes du nord pendant la longue nuit de l'hiver : il faut donc « apprendre la Grande Ourse pour savoir mesurer le temps »

 

 

Divinités  majeures

Ukko : vieillard,  dieu   suprême, possédant  à  la fois les attributs de  Jupiter et  ceux  de   Dieu  le père. Aujourd’hui ,  le mot  finnois  Ukkonen signifie le tonnerre. Comme  dans  la mythologie  de son  équivalent  scandinave   , il a  souvent les  attributs du  père, et il  a  longtemps fait l’objet  de cultes  particuliers. La  poésie  populaire  et les  pratiques  païennes  en  font  souvent le dieu  supérieur  aux  autres car il  est le dieu parlant dans  un   monde   de  silence, et il  apporte  la vie  même si elle  est  brutale. Dans le  Kalevala  il  est le  dieu  effaçant   facilement les autres  dieux, Dieu  de  grâce et de  merci   , Créateur  etc  … : ainsi  Lönnrot le fait-il  entrer  timidement dans le monde chrétien  .

        - Äijö :  vieillard  synonyme  d’  Ukko à l’origine   puis divinité  du  mal . Probablement  dieu  du  tonnerre à l’origine

Ilmatar : « fille  de l’air » mère  de   Väinämöinen , femme  de l’air  , du  monde  dans le   Kalevala. La tradition orale   limite  son  rôle   à  la  naissance  du  feu , et non  de  Väinämöinen ou du  monde, rôle que lui  a  adapté  Lönnrot. Quelques  poèmes tardifs  l’identifient  à   la  Vierge  Marie  .

Luonnotar :de Luonto =nature : fille  de la  nature, divinité de l’air.et  du  monde  comme  Ilmatar. C’est la Parque  des Finnois, semblable  à  la  Scephenta de la  mythologie  germanique.

(Ilmatar et  Luonotar  parfois confondues)

Louhi : patronne  de  Pohja, magicienne  puissante, détentrice  du  Sampo ; fermière excellente et  bonne mère  de famille, hospitalière et   généreuse, détentrice du Sampo  que lui  a  forgé Ilmarinen en échange  d'une  de  ses filles. Elle  sait  se  changer en  aigle  ou  en  faucon  pour se  défendre  de  ses  assaillants, en  pigeon quand  elle  veut plaire. Le nom  de  Louhi  est  sans doute lié  à  Loviatar, que l’on  trouve  dans de nombreux chants incantatoires traditionnels  ( loitsuja) :  c’est la dame  du  pays  des morts, lequel est  souvent  assimilé  à  Pohjola.

        -Ilpotar : désignation  de la  patronne  de  Pohjola, quand elle  est  généreuse.

      - Loviatar : : vieille  aveugle,  mère des maladies , fille de  Tuoni, mère  des maux , Louhi  dans  la tradition  populaire.

Vipumen : géant mythique  , mage  réputé  pour la richesse et la puissance de son  savoir  magique  . c’est  aussi l’ogre   de nombreux  poèmes  et  fables  populaires  finnois. Ce  thème  est bien répandu   dans  de nombreuses traditions  humaines. Väinämöinen  part  chercher les  paroles  magiques auprès de   Vipunen qui  gît dans sa  tombe :  qu’il  s’agisse  d’un voyage  chez les défunts  ou  dans  les entrailles d’un  monstre, on retrouve ici une très ancienne forme de  profession de foi dans la  perméabilité  des deux  mondes de la vie et de la mort  .

 -Appelé aussi : Antero 

Virokannas :  vieillard  étranger . ce   nom  est le doublet  du  vieillard  étranger  appelé pour  baptiser   l’enfant de Marjatta ; il est d’ailleurs carélien . Virokannas est un  personnage important  de la  mythologie  finnoise. Son nom  semble  signifier  le  porteur  , le  pilier  du monde et  on trouve son équivalent  dans  plusieurs traditions  boréales , laponnes en  particulier.  Jouant   un  rôle  plus  important  qu’Atlas , il  apporte  aussi  son  soutien  au  monde  et lui  donne la fertilité et  sa prospérité  . Il  rejoint en  cela  le  mythe  du Sampo :  le croisement  des deux  mythes complémentaires   (Virokannas  est un nom  de  dieu , Sampo est un  nom  d’objet qui  se  trouve  rarement personnalisé (voir  cependant   au  chant  I  vers  47 ) semble constamment présent  dans  la tradition  mythologique   finnoise et  Virokannas y  apparait  en compagnie  des principaux dieux de  cet  univers  cohérent , alternant parfois  même  avec  Ukko ou  Vipunen etc.

Marjatta : déformation populaire  du nom  de la  Vierge  Marie ;  Marja=  baie  en  finnois  . Le personnage n’apparait  que dans  deux  ballades relativment  récentes de la poésie populaire, où  l’on  trouve  d’ailleurs  plus souvent le nom  de  Vierge MarieOn  notera que  la baie, l’airelle  entre  autres, se dit   marja en  finnois, et  que la  sage   Marjatta est  fécondée  par  une baie. C’est la façon  naturelle  et  savante  à  la fois que les anciens bardes ont trouvée  pour intégrer à leur  univers magique l’idée  nouvelle  d’immaculée  conception chrétienne.  Lönnrot a insisté en lui  faisant mettre  au  monde  le successeur  de  Väinämöinen   (qui  , cependant  , attend  encore  son heure   au  large  …)

Tapio : divinité  suprême de la forêt. L’origine de  ce   nom  semble  être la  même  qu’un  vocable désignant   un  piège préparé  par les chasseurs.  Il est entièrement assimilé  au  nom  de la forêt  elle-même, au point de lui  servir  souvent  de   synonyme. Dieu  favorable  ,  pourvoyeur  de  gibier  Tapio  se  retrouve   dans  tous les   poèmes  touchant à  la chasse  et à la forêt, poèmes qui  accompagnaient  souvent  l’offrande rituelle  de sacrifices, animaux  et  végétaux Ces rituels païens  ont  persisté jusque tard dans le  XIXème , au  grand  dam  des  pères  de l’  Eglise.

-          Kuippana  : surnom  de   Tapio, dieu  des forêts ; signifie long cou.Apparait  souvent   avec des  va        riantes  phonétiques ; Il  peut s’agir   d’une   déformation du vieux nom  chrétien  Hubert

Mielikki, épouse  de   Tapio , généreuse patronne  des forêts. elle sait  aussi  protéger le bétail et  céder  au chant magique  du  chasseur. Ce n’est point  le  moindre  mérite des bardes du  Kalevala, et  de  Lönnrot sans doute , d’avoir su  rapporter les liens  de  séduction  qu’entretiennent les divers  héros de la  poésie  finnoise avec les dieux  et  les déesses du  monde  environnant, plutôt hostile  dans  sa réalité d’alors. De nombreux  peuples  , nous ont  légué  les mythes de  la même  profondeur  humaine, véritables modes d’emploi du  monde  et  de la vie  .

  -Mimerkki synonyme de   Mielikki

Pellervo,  ou  Pellervoinen : divinité des champs , des arbres et  des plantes  doublet de Sämpsä, le dieu  de la flore et en  particulier  des cultures.

 -Appelé aussi : Sampsa :  surnom  de  Pellervoinen.La tradition orale  veut que  ce  dieu  favorable  passe sa vie  couché  avec sa compagne  fertile (sa sœur  dans  une  variante !) et il  faut le  réveiller. L’hiver  vient, Sampsa  refuse  de se lever  car  l’hiver  effronté  a tout  détruit sur  son passage. Vient  alors l’été, et  Sampsa  ou  Pellervo  accepte   de quitter sa couche. Lönnrot n’a pas  conservé cette sympathique  facette  du  dieu  des cultures fécondes.

Tuuri : correspond  au  mot  scandinave   Thor ;  divinité des  nuages  . forme   finnoise  du  Thor  des scandinaves. Il  est ici  le  dieu  des nuages. Certaines variantes du  poème  populaire  le  citent  pour la  naissance  du  feu , car il  est le  dieu  du  tonnerre.

Tuoni :dieu  du  royaume  des  morts ; synonyme  de  Mana. D’origine scandinave, le  nom  signifie la mort aussi  bien  que le  mort  dans la  poésie populaire  . Le  mot  Tuoni  sert de   doublet  à   Tuonela .Les  traits  principaux de  Tuoni  sont  fidèles  aux grands  traits  de la  mythologie   générale : le fleuve  de   non retour (signifiant )  le  séjour  des  morts, les escapades réussies de  quelques  héros  orphiques. La mort  sert  à  prouver la vie ,  Väinämöinen   le chante   à  mots  découverts  .

Tuonetar : épouse  de  Tuoni  synonyme de  Manalatar. fille  de   Tuoni  , vierge  de la mort  ,  passeuse  du  fleuve 

Ahto , époux de  Vellamo c’est  le   Neptune finnois  roi  des eaux

Vellamo,  épouse  d’Atho ; divintité secourable et  propice  . patronne  des  eaux , bonne dame  généreuse 

Hiisi : démon  méchant, le  diable . Dans les variantes  les plus anciennes , c’est le dieu  des forêts sauvages où  sont   censés reposer les défunts, donc  c’est le  dieu  des  lieux  où  l’on  procède  aux sacrifices rituels des temps  du paganisme  et du  chamanisme. C’est sans  doute l’équivalent négatif  de   Tapio, le dieu  de la forêt   giboyeuse. Cet  enfer  où règne  Hiisi est souvent  situé  dans les terres  du  nord, chez le  Lapon  ou dans  Pohjola.

-          Pahalainen :  synonyme de  Hiisi et  de  Lempo,  le  Mal

Autres divinités

Malanatar : divinité des  enfers . Fille de  Manala, divinité de l’outre-tombe . Création  de  Lönnrot.

Melatar , de  mela  =godille ; divinité des ondes  qui  guide  les  bateaux dans les rapides  .. Son  nom  signifie littéralement   dame  des rames  , de  la godille . Création  de  Lönnrot

Panu : Fils  du  soleil  , divinité du  feu

Pähivätär :dame du  jour  ou  du  soleil,  tisseuse habile  comme  ses voisines, dames d’autres astres

Pihlajatar :  divinité des sorbiers dame  des sorbiers  , une des divinités de la  forêt

Puhuri :  bourrasque  père  du  froid et  du  ciel

Remunen : bruyant  ,  père  du   houblon

Ruotus : déformation  de l’Hérode  de la  Bible,  personnage  brutal. Il  apparait  dans plusieurs  variantes comme le malin  lui-même

Sinetär  de sini : bleu , divinité  invoquée pour teindre les étoffes, Dame  du  bleu

Sotkotar de sotka : canard, divinité de  l’eau

Suonetar de suoni  divinité des vaisseaux  sanguins

Tursas, Turso :  géant marin , d’origine  scandinave : Thurs

Aallotar : divinité  marine, »Dame  de la vague

Etelätär :  fille  du  midi divinité du vent  chaud du  sud.

-          Appelée aussi :  Suvetar de   suvi :  été divinité du  Sud  synonyme  d’Etelätär. Personnage  courant  dans la tradition  orale relative  au bétail  et  aux cultures .

Hongatar, de  « honka »=pin divinité  protectrice  des  pins, « dame  des  pins »

Kammo :  démon  de la pierre, père de  Kimmo. Il semble   que  Kimmo  ne soit  que le   doublet  phonétique  de  Kammo. La tradition  orale   ne rapporte pas  de parenté  particulière.

-          Kimmo : démon  logeant  dans les  pierres,  chant I vers  64   =  nom de vache

Kankahatar, de   kangas  =étoffe ; divinité du  tissage.

Katajatar : divinité des  genévriers

Kave : Une des  vierges  de l’air,  être  divin, synonyme   de  femme. Vierge  de l’air  et  du  monde, déesse  de la  nature et  de l’abondance, mère  de la fertilité, mère  fertile. Kave  est un synonyme  de   femme   qui  semble  d’ailleurs en  être l’étymologie.

Keitolainen : démon  sylvestre

Kyputyttö : vierge de Tuoni, divinité des maladies.

Kivutar :  fille  de la maladie ; divinité secourable qui  soulage  les malades

Kuutar :  lune  ,  divinité de l’air, tisseuse  habile. La lune personnifiée  en  divinité, une des filles du  monde  .

Nyyrikki  fils de Tapio ;  divinité sylvestre, propice aux chasseurs et aux  pâtres. Personnage  très répandu  dans  la  poésie   populaire finnoise , sous de nombreux  noms qui  sont autant de  variantes  phonétiques  du  même être « qui donne  les  écureuils  de la forêt ».

Osmo,Osmoinen, synonymes de Kaleva.ce nom  est celui  d’une des divinitésde la mythologie des  anciens Finnois, mais son  etymologie n’est pas éclaircie. Il est  fréquent pour les  poèmes chantés  pour les  nocesIl  apparait    ici  principalement  dans  le  dit  de la  bière,en synonyme de  Kaleva.Ses  autres occurrences sont  des adaptations de  Lönnrot..

Syöjätär : ogresse  mère du  serpent, personnage  très répandu  dans les contes et  fables populaires .

Tähetar de  tähti étoile ;  divinité de l’air habile  tisseuse  . litt. Dame  étoile 

Tellervo , une des vierges  de  Tapio, portant  chemise  de   brume, belle robe  et  cheveux  blonds.Elle  guide le  bétail  et  représente  bien  son  favorable père, dont  elle  est par  ailleurs l’épouse dans  le  Chant  41

Tuulikki , de    tuuli  le vent,  fille   de  Tapio  . La fille  du  vent  , elle  est le  doublet  de   Tellervo

Terhenetär, de  terhen brume ; divinité de l’air qui  filtre le brouillard ; synonyme  de  Uutar

-          Ou Uutar  de   Utu : brume synonyme   de   Terhenetär .

Tuometar  , de  Tuomi  merisier   ;  fille  de  Tapio

Uvanto ,  Uvantolainen voir   Suvanto,  suvantolainen Vammatar  de   Vamma  blessure  , divinité des blessures  .

Vetehinen :  divinité de l’eau

Les  principaux  héros

Väinämöinen , Vaïno : Héros central  du  Kalevala , mage réputé, chanteur illustre, inventeur  du  Kantélé . il  a les faiblesses  des hommes et les  pouvoirs des  dieux. Etymologiquement   Väinämöinen    se   rattache  à  l’eau : eau calme  d’un  fleuve tranquilleou d’un  détroit,  embouchure  d’un  fleuve , accalmie  entre  deux rapides etc. De fait le personnage   de  Väinämöinen  est intimement lié  à  l’eau  .Sans paraître aussi  central  que dans  l’œuvre de   Lönnrot,  il est effectivement  très présent  dans tous les  poèmes importants :  genèse, naissance,  joute  verbale, voyage  à  Tuonela, descente en  Vipunen , quête de  fiancée avec  Ilmarinen, quête  du  Sampo, jugement  du  fils de  Marie, naissance des grands chants   etc.. Né de l’eau   Väinämöinen  est sans doute un ancien  dieu  des eaux , fait  héros  par les hommes et leurs  bardes. Il est d’ailleurs retourné  au  large, dans la région des trombes affreuses , sœurs de s  maelströms scandinaves. Les poèmes contant les exploits  de Väinämöinen  comptent parmi  les  plus anciens de la poésie  orale  des peuples  finnois et  sont  certainement  antérieurs  au   Xème  s de notre  ère

Ilmarinen,Ilmari,  Ilma : frère de  Väinämöinen  Forgeron  du  Kalevala, il a forgé  la voûte du ciel,  le  Sampo et  autres  merveilles. Dans notre texte  , c’est un  personnage  doux,  honnête, bon  compagnon  ,  homme  de paix, parfois froussard – définitivemlment  ancré dans la terre, homme du  feu  et  de  grande magie profonde. Dans la tradition  orale ,  le personnage  est un  peu  moins  central, même  s’ilui reviennent  d’importantes paternités telles que le  tonnerre, (attribut  de  dieu  plus tard) , le  feu,  le travail, de la voûte du  ciel, etc.Il est avant tout le  compagnon de  Väinämöinen, à la limite  avec  lui  du  divin .

Lokka :  mère  d’Ilmarinen Le nom  est  apparenté  à  celui de la  mouette

Lemminkaïnen , Lempi : héros de  Kalevala : gai compère,  grand  sésucteur,  aventureux  et  fanfaron., le seul qui  fut laissé  au ban des grandes noces de  Pohjola. Le nom  est  lié  étymologiquement  à  Lempi =  amour, plus anciennement le  feu,  la  brûlure.Son  nom  est presque  toujours lié  au  qualificatif de  volage  et   follet .Avant   tout  Lemminkaïnen   est le plus grand chanteur du  cycle   kalavéen  après   Väinämöinen, fieffé batailleur  et  grand gosier. Le personnage  est  beaucoup  plus composite,  moins central , dans la tradition  orale  finnois  que dans le  Kalevala  de  Lönnrot, où  parfois  même  il  emprunte  à  d’autres  héros comme  Joukahainen ,  voir   Mais  il  est  définitivement  un des grands  de  la  poésie populaire finnoise.

-          Appelé  aussi  Ahti : surnom  de  Lemminkäinen, dans le   Kalevala  . peut  être un  personnage  différent   dans  d’autres  cycles tels  que  Kalervo,  ou la pêche de la fille de  Vellano, la joute  verbale  des sorciers.

-          Ou encore :  Kauko,  Kaukolainen,  Kaukomieli,  surnoms  de  Lemminkaïnen  .   sens :  esprit   aventureux  , qui  a  la  nostalgie  des pays  lointains. celui  dons  l’esprit  est loin .

-          Et : Saarelainen  : surnom  de  Lemminkaïnen ;  habitant de l’île ,  insulaire . l’homme de  l’île

Kaleva : géant  mythique, père de   douze héros, parmi  lesquels  Väinämöinen et  Ilmarinen, selon  les   légendes  populaires. Les interprétations de  ce nom  sont assez nombreuses  pour  qu’on  n’en  retienne  qu’un  élément  constant : il  existe  des fils  de Kaleva, dont les deux plus célèbres sont les  deux premiers  héros  du  Kalevala.

-         Kalervo,  Kalervoïnen,  héros  mythique, variante  de  Kaleva

Kullervo : Kullervoinen : sombre   héros , victime  du  destin    Fils de   Kallervo  , héros le  plus tragique du  Kalevala. Né  esclave  après la guerre fratricide  de  son  père et de son  oncle  Untamo, victile de  sa  soif  de   vengeance  et de l’inceste  consommé durant son  errance, le personnage  le  plus  sombre  de  l’épopée  finnoise. Il rejoint là  une ancienne  tradition de  tous  les peuples scandinaves , que l’on  retrouve  dans le  conte  de   Amleth ou  Hamlet. Sans parler  de  Caïn et  d’Abel  pour la  part  initiale.

Joukahainen , Jouko : héros  lapon  , rival  de  Väinämöinen. Rival en  magie, fanfaron et  étourdi .Le personnage  est  bien issu  de la tradition  orale, où  on  lui  attribue  d’ailleurs souventles  roles et  exploits   de   Lemminkäinen. C’est sans doute à  l’origine  un nom  de  héros  guerrier.

Killi, Kyllikki :  belle  jeune  fille de   Ppohjola ravie par  Lemminkaïnen

Ainikki : « unique » sœur  de   Lemminkäinen . Elle se confond  dans  de nombreux poèmes  avec  Killikki et  même  avec  Aino

Annikki : sœur  d’Ilmarinen Fille  de la  nuit  et du crépuscule. Elle  est la  fille  de  Tapio  dans certaines variantes

 Aino :  sœur de  Joukahainen , fusion  de   deux poèmes : le poème  d’Aino  et   le  poème  du repêchage  de la fille  de   Vellamo.

Tiera  compagnon de  Lemminkäinen, Il se nomme  Iki-Tiera  ou  Teuri   dans les variantes  recuei llies  par  Lönnrot et  ses disciples

Untamo, Unto :de  uni  le sommeil ;  divinité du  songe. Nom  du  frère  de   Kallervo. L’ensommeillé , le  rêveur   , le  couché  .

Animaux symboliques ou  divinités prenant forme animale 

Le Milouin,  le  canard  (Sotkotar divinité de l’eau), la mouette   (associée  à  Lokka  mère  d’Ilmarinen)

L’aigle  (associée  à  Louhi)… le cygne.

Mehiläinen : abeille . Insecte  positif  de la  mythologie, à  l’inverse   de  la guêpe

Otso , large  front  ,un des innombrables surnoms de  l’ours....Leurs  variétés et le texte en général disent  assez bien  combien  l’ours était  vénéré :  on s’excuse  de l’avoir  chassé, on  lui  parle pour lui  faire croire qu’il est  tombé  de l’arbre, on  l’invite à  entrer  dans  la maison  d’où  les femmes sont  retranchées, on  le  cajole et  on finit  par  déposer  quelques  pièces de  sa  dépouille dans un arbre sacré où  il  peut poursuivre sa vie  sylvestre : ces coutumes  païennes avaient encore  cours en  plusieurs régions boréales  au  début du   XXème s. Point commun  à  toutes  les traditions populaires d’antan, les  surnoms  évitent  de   nommer l’animal  sacré-et  ils sont souvent remplacé  la vrai  nom  dudit  animal.  

Les  lieux particuliers

(En règle générale le suffixe la,ou lä  attaché au  nom  d’un  personnage   désigne   sa résidence  , son origine Kalevala pays de  Kaleva  ,  Tapiola pays  de   Tapio  etc )

Suomi  ,  nom  finnois de la Finlande 

Ilma : « Air »  par opposition aux autres éléments. C’est le  lieu   antonyme  d’Ilmarinen. Ilma  prend  souvent le nom  de « Monde » ou  de  « Ciel » et  le nom  est  associé  avec  celui  de   Dieu  dans de nombreuses  variantes .

Kalevala :  résidence  de  Kaleva,monde  et  résidence  de Väinämöinen   symboliquement  la terre   où  vivent les descendants de notre   épopée

-          -  Väinölä : résidence   de Väinämöinen, synonyme  de  Kalevala

                -   Osmola :variante  de Kalevala. séjour  d’Osmo

Pohja,  Pohjola :  le nord ; ces mots désignent tantôt le  nord  de la Finlande,  tantôt la  patrie  des adversaires des  héros de  Kalevala , tantôt le  repaire des démons et  des sorciers , tantôt une   ferme  hospitalière  riche en  filles  nubiles  . Les terres  du nord sombres, froides , aux confins de la  Laponie. Tel est le sens de  Pohjoladans la  plupart des poèmes  populaires  finnois. C’est aussi   son  sens  premier  dans le  KalevalaPohjola  comme lieu  habité est  aussi  l’opposé de  Kalevala, le  séjour  de  Väinämöinen. Louhi  y  règne  avec  sa tribu  redoutable. Mieu  d’ombre  et  de  froid  , c’est aussi naturellement le  séjour des  sorciers   et  de nombreux démons que  doivent  affronter les  héros  du   Kalevala. C’est le  lieu  où  fuit l’élan de  Hiisi et la tradition orale en  fait  souvent l’enfer lui-même. C’est  très  opportunément la terre  des laponset  de nombreux  poèmes  oraiux  font  récit  des expéditionspunitives ou  pillardes dans ces  contrées . Enfin  par la volonté de  Lönnrotqui en fait un  lieu  central  de  son  recueil , c’est aussi  lelieu d’une ferme  hospitalière où  nos  héros  vont chercher leurs épouseset où  l’on  tient  de  belles ripailles  pour célébrer  la  noce  .

-          Sarajas : variante  de  Pohjola, désigne l’Océan glacial  arctique  . Ce mot  d’origine  très ancienne  ,  probablement  d’origine indo-européenne)désigne la  mer  , en  particulier  l’Océan glacial  arctique en  finnois  moderne, où il ne figure plus que dans le langage   poétique. Il n’apparait  que  dans la partie  du poème  contant  la  naissance  de  Jésus Christ.

-          Sariola :de sara :laiche synonyme  de  Pohjola

-          Pimentola :  variante de Pohjola litt. Le  lieu  sombre

-          Untamola,  residence  de  Untamo , synonyme   de  Pohjola .Adaptation de  Lönnrot

-           

Tapiola :  résidence de  Tapio ;  synonyme de  Metsolala  forêt.

-          Metsola, synonyme de  Tapiola ; le  royaume  des forêts. sous leur  côté favorable, contrée giboyeuse où  l’on trouve  des baies

-           Ulappala : lieu  éloigné synonyme  de  Pohjola

Suvantola  de  Suvanto : eaux  calmes entre  deux rapides ; synonyme de   Vaïnola. Nous  l’avons traduit par  la  « gane » mot d’ancien  français , d’origine celtique, dont  le sens est identique :  pièce  ou  surface d’eau calme. Väinämöinen devient ainsi « le  fils de la gane ». autre variante  Uvanto , même  sens.

Havullina : château  de branches   , la  forêt

Horna :  résidence  du  diable :  une des résidences du  Malin  qu’on peut identifier à  une  colline située sur  la rive  ouest  du   lac  Suvasvesi.

Kipumäki, Kipuvuori :  colline montagne  de la  maladie, de la douleur ; résidence  des  maux. C’est  aussi  là  qu’on  les chasse  à  rebours  pour  guérir.

Tuonela : residence  de  Tuoni , entourée par un  fleuve  rapide ; synonyme  de  Manala.

-          Mana :, Manalainen : synonyme de   Tuoni le pays des morts .aussi  Manala , Le pays  des morts  , au-delà  du  fleuve  noir  de  Tuoni

-          Manala :  synonyme de  Tuonella

-          Kalma :  le tombeau ; désigne aussi  la  mort  et l’esprit  qui  règne  sur  les  tombes Le  nom  de  Kalm apparait  donc en  variantes  et  en  doublet dans le  Kalevala  en  alternance  de   Tuoni  et  de  Mana

Simasalo : forêt  d’hydromel

Tanikanlinna : château  du  danois Nom de la ville  de Tallin, capitale  de  l’Estonie appelée  aussi  Reval . Capitale  de l’Estonie étymologiquement : « la forteresse  des Danois ».

Turja :variante  de la  Laponie : désigne la presqu’ile  de  Kola . pays  du  Lapon. Le mot  qui est la dénomination  propre tirée  de la langue  laponne.

illustrations de  nicolai  Kochergin  pour le  Kalevalakalevala  nicolai kochergin kalevala 06 lemminkainen comes to pohjola 05 med

Les  images  (à l'exception  du  Sampo  sont   extraites d'une galerie de superbes illustrations  de  Nicolaï  KocherginNicolaï Kochergin

(1)A défaut de couleurs  dans mon éditeur de  texte  je  separe  les  deux sources  par un " /".

On  notera  les  définitions synthétiques  de  J.L Perret par  rapport  aux  apports vcomplémentaires de   G. Rebourcet  , le premier  ayant  choisi des developpemets équivalents dans une préface. très étoffée.

Lu 1847 fois Dernière modification le samedi, 06 septembre 2014 21:23
Plus dans cette catégorie : « Le Kalevala chant 2 Kullervo »

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire MJ mercredi, 03 septembre 2014 00:17 Posté par MJ

    Divinités prenant formes animales .. je corrige Merci pour ta lecture attentive !.

  • Lien vers le commentaire Milie mardi, 02 septembre 2014 22:53 Posté par Milie

    une petite faute de frappe à "divinités" (dans le titre).
    Sinon c'est passionnant. Te voilà digne disciple de G. D.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.