lundi, 25 août 2014 00:00

Le Kalevala chant 1

Évaluer cet élément
(0 Votes)

image  d'ornement  finlandaise1Dans le chant I du Kalevala , le barde nous conte la naissance de l'univers , la formation de la terre et l'apparition de Väinämöïnen.


Ilmatar (Luonatar) fécondée par l'air et l'eau

Vers 111 :

Il était dans l'air une vierge,
La superbe Luonatar ;
Très longtemps elle resta pure
Et vécut dans la chasteté
Au fond des vastes cours de l'air,
Dans les plaines unies du ciel.
Elle finit par s'ennuyer,
Par se fatiguer de sa vie,
De rester toujours solitaire,
De vivre toujours chaste et pure
Au fond des vastes cours de l'air,
Dans les espaces infinis.
Elle en descendit à la fin,
Se posa sur les grandes vagues
......

Vint un violent coup de vent
De l'Est un orage puissant
Qui couvrit d'écume la mer,
Souleva des vagues énormes
.......

Le vent vint féconder son sein,
La vague la rendit enceinte.
Elle porta son lourd fardeau
Le faix de son ventre pesant
Pendant sept centaines d'années,
Au cours de neuf vies de héros ;
Elle ne pouvait enfanter,

V.142

Mettre au monde l'être incréé.


Ilmatar erre et souffre. Elle en appelle à Ukko dieu suprême :

V.179

Vint un canard, un bel oiseau
Il volait d'un vol saccadé,
Cherchant un endroit pour son nid,
........

V.189

Il vola longtemps en planant,
Puis il se mit à réfléchir :
« Mettrai-je mon nid sur le vent,
Ma maisonnette au sein des vagues ?
Le vent renversera mon nid
La vague emportera ma chambre. »
Mais alors la mère des eaux,
La superbe vierge de l'air,
Sortit son genou de la mer,
Son épaule des vastes ondes,
Offrant au canard un endroit
Où bâtir sa chère demeure.

Le canard construit son nid sur le genou d'Ilmatar et y dépose ses œufs (six en or le septième en fer.) Quand Ilmatar sent son genou la brûler :

V. 223

Elle secoua son genou,
Etendit brusquement ses membres ;
Les œufs roulèrent dans les ondes ,
Disparurent au sein des vagues ;
Ils se brisèrent en morceaux,
Furent réduits en mille miettes.
Ils ne churent pas dans la vase,
Ne restèrent point dans les flots ;
Tous les morceaux se transformèrent
En choses bonnes et utiles :
Le bas de la coque de l'œuf
Fut le fondement de la terre,
Le haut de la coque de l'œuf
Forma le firmament sublime,
Le dessus de la partie jaune
Devint le soleil rayonnant,
Le dessus de la partie blanche
Fut au ciel la lune luisante ;
Tout débris taché de la coque
Fut une étoile au firmament,
Tout morceau foncé de la coque
Devint un nuage de l'air.
Le temps avança désormais
Les ans succédèrent aux ans
A la clarté du soleil neuf
Aux rayons de la lune neuve ;
Mais la vierge nageait toujours

.......
Ilmatar qui porte toujours Väino entreprend la création, se met à modeler le monde :

V. 263

Partout où sa main se plaça
Elle créa des promontoires ;
Partout où son pied se posa
Elle fit des trous à poissons
Partout où son corps se courba
Elle creusa d'énormes gouffres
......

V 281 Déjà les îles sont placées,
Les piliers de l'air sont dressés,
Les continents sont évoqués,
Les signes gravés sur la pierre
Les mots inscrits sur le rocher ;
Väinämöinen n'a point paru
Le barde éternel n'est pas né.
...

Väinämöinen s'ennuie ; comment exister, comment vivre dans cette cachette si sombre ?

V.304

« Lune, soleil délivrez-moi,
Grande Ourse accours pour me guider
Hors de ces portes inconnues,
Loin de ces étranges enclos,
Hors de ce nid trop exigu,
Loin de cette étroite demeure !
Mais il devra se délivrer seul :
V. 335 Il se leva sur les genoux
Des deux bras il fit un effort,
Il se dressa pour voir la lune,
Pour admirer le soleil d'or,
Pour s'adresser à la Grande Ourse,
Pour examiner les étoiles.
Ainsi naquit Väinömäinen
Apparut le barde éternel,
Enfant d'une mère divine,
Issu de la vierge Ilmatar
........

Quelques réflexions inspirées par ce premier chant:
La principale actrice est Ilmatar , une déesse mère,
Vierge, elle est fécondée par l'air et l'eau alors qu'elle est désignée également sous le nom de mère de l'eau.
Il existe cependant un dieu supérieur Ukko qu'elle implore de la délivrer
En réponse , semble-t-il , apparaît le canard dont les œufs brisés contiennent les éléments primordiaux : le ciel, le soleil, la lune, les étoiles, la terre, les nuages, le temps, la lumière.
C'est alors qu'Ilmatar pourra entreprendre de façonner la terre , mais une terre stérile, sans végétation, sans animaux .
A son tour , Väinämöinen pourra naître, par sa seule volonté, et lorsqu'il nait il est déjà vieux..

Lu 903 fois Dernière modification le lundi, 01 septembre 2014 16:15
Plus dans cette catégorie : « Le Kalevala Le Kalevala chant 2 »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.