lundi, 18 février 2013 00:00

Le Kalevala

Évaluer cet élément
(0 Votes)

(épopée populaire Finlandaise)illustration  finlandais  pour le  Kalevala

Chants recueillis de la tradition orale et mis par écrit par Elias Lönnrot en 1835

Traductions comparées pour  les  36 premiers vers

Chant I

(Les 36 premiers vers )

Traduction de Jean Louis Perret (1)

Traduction de G. Rebourcet (1)

Voici qu'un désir me saisit,                                                                             
L'idée m'est venue à l'esprit
De commencer à réciter,
De moduler des mots sacrés,
D'entonner le champ de famille,
Les vieux récits de notre race ;
Les mots se fondent dans ma bouche,
Les paroles lentement tombent,
Elles s'envolent de ma langue,
Se dissipent entre mes dents.
Frère aimé, compagnon chéri,
Beau camarade de jeunesse,
Viens vite chanter avec moi,
Approche-toi pour réciter,
Puisque nous voici réunis
Provenant de lieus différents;
Rarement nous nous rencontrons,
Nous nous retrouvons avec peine
Dans notre triste territoire,
Dans nos pauvres terres du nord.
Approche ta main de ma main,
Glisse tes doigts entre mes doigts
Pour entonner nos plus beaux chants,
Pour réciter nos meilleurs contes;
Nos amis prêteront l'oreille,
Nos compagnons écouteront,
Dans la jeunesse qui grandit,
Parmi la race adolescente,
Les chants reçus de nos ancêtres,
Les mots tirés du ceinturon
Du ferme et vieux Väinämöinen
De la forge d'Ilmarinen,
Du glaive de Kaukomieli,
Ou de l'arc de  de Joukahainen
Au fond des champs de Pohjola,
Dans les landes de Kalevala.

Le désir têtu me démange
L'envie me trotte la cervelle
D'aller entonner la chanson,
Bouche parée pour le chant mage
Egrenant le dit de ma gent
La rune enchantée de ma race

Les mots me chantent dans la bouche
Grains de gorge puits de paroles,
Ils se ruent torrent sur ma langue
Ils s'embruinent contre mes dents.

Petit frère, mon frérot d'or,
mon beau compagnon de jeunesse !
Fais-moi compagnie pour le chant
viens-t-en m'en joindre au jeu des runes
car nous sommes ce jour ensemble
après maints jours en d'autres bords !

Rare est le jour qui nous rassemble
Le temps que nos chemins se croisent
En ces confins de pauvres terres,
Champs de Norrois, Terres piteuses.

Topons çà la main dans la main,
doigts glissés par entre les doigts
pour entonner la chanson bonne
et bailler la rune meilleure,
la foule d'or pourra l'entendre
pour savoir, la flopée curieuse,
ceux de la jeunesse levante,
haute pousse, les ouailles belles :

Ce sont les mots de l'héritage,
runes tournées au baudrier
du vieux Väinämöinen,
sous la forge d'Ilmarinen,
l'épée de Lemminkäinen,
l'arc de Joukahainen
au fin fond des champs de Pohja,
les landes du Kalevala

...

1) Il n'existe à ma connaissance que deux traductions en français et en vers du Kalevala : Celle de Gabriel Rebourcet Aux Editions Gallimard, collection "A l'aube des peuples" (1991), et une beaucoup plus ancienne, celle de Jean Louis Perret de 1931 rééditée en 1978 Chez Stock.

(Jean Louis Perret a néanmoins cité une précédente traduction , en prose de Léouzon-le Duc en 1868)

La linguistique ayant sans nul doute évolué entre 1931 et 1991, la traduction de Gabriel Rebourcet est certainement incontournable..

Pourtant sans me permettre de jugement de valeur, à la lecture, je lui préfère celle de Jean Louis Perret dont le style plus fluide me semble personnellement plus abordable.

Une autre raison me fait privilégier celle de Jean Louis Perret : puisque je suis venue au Kalevala par Tolkien, il m'a semblé plus intéressant de me fixer dans l'époque contemporaine de l'auteur du Seigneur des Anneaux, en espérant que la vision française de la littérature Finlandaise approchait la vision anglaise (ce qui n'est pas certain!!)

Table des chants de l'édition de 1978 de J.L. Perret

Chant I : Exorde- Création du monde – Naissance de Väinämöinen

Chant II : Väinämöinen ensemence la terre . – Le gros chêne – Le premier écobuage

Chant III : Rivalité de Väinämöinen et de Joukahainen – Victoire de Väinämöinen , à qui son adversaire promet sa sœur Aino.

Chant IV : Aino désolée de devenir l'épouse d'un vieillard se noie.

Chant V : Väinämöinen cherche Aino dans la mer – Il décide d'aller épouser une fille de Pohjola

Chant VI : Joukahainen guette Väinämöinen et le précipite dans les flots

Chant VII : Sauvé par un aigle, Väinämöinen parvient à Pohjola – Il promet d'envoyer le forgeron Ilmarinen pour forger un Sampo.

Chant VIII : En rentrant chez lui Väinämöinen se blesse et cherche un guérisseur

Chant IX : Origine du fer – Guérison de la blessure

Chant X : Ilmarinen forge le Sampo à Pohjola – La fille refuse de partir avec lui

Chant XI : Lemminkäinen ravit la belle Killikki et l'épouse

Chant XII : Sa femme ayant rompu son serment de ne pas aller au village, Lemminkäinen part pour la guerre

Chant XIII : Lemminkäinen , pour obtenir la main de la fille de Pohjola, doit accomplir trois prouesses : chasse du grand élan

Chant XIV : Grâce à des formules magiques, Lemminkäinen capture l'élan – Puis il bride l'Etalon- Il va à la chasse du cygne de Tuoni, mais est frappé par un berger et tombe dans le fleuve infernal

Chant XV : La mère de Lemminkäinen recueille dans le fleuve les débris de son fils, les assemble et rend la vie au héros

Chant XVI : Väinämöinen, ayant besoin de mots magiques pour construire une barque va les chercher aux enfers

Chant XVII : Väinämöinen cherche d'autres mots magiques dans le ventre du géant Vipunen

Chant XVIII : Väinämöinen se rend en bateau à Pohjola pour y briguer la main d'une fille – Ilmarinen le rattrape – La jeune fille renvoie Väinämöinen et accepte Ilmarinen

Chant XIX : Ilmarinen accomplit les trois prouesses avec l'aide de sa fiancée

Chant XX : Préparatifs du festin de noces à Pohjola

Chant XXI : Arrivée du fiancé et de ses gens – Banquet – Väinämöinen remercie au nom des invités

Chant XXII : Conseils à la fiancée – Regrets sur le passé

Chant XXIII : La fiancée est mise au courant de son travail chez son mari

Chant XXIV : Conseils au fiancé – Ilmarinen et son épouse partent

Chant XXV : Réception du fiancé chez lui – Väinämöinen chante et remercie

Chant XXVI: Furieux de n'avoir pas été invité aux noces, Lemminkäinen se rend à Pohjola, à travers une foule de dangers

Chant XXVII: Lemminkäinen provoque le patron de Pohjola en duel et le tue

Chant XXVIII : Lemminkäinen s'enfuit de pohjola, rentre chez lui puis gagne une île lointaine , pour échapper aux poursuite de Louhi, patronne de Pohjola

Chant XXIX : Après avoir séduit toutes les femmes de l'île, Lemminkäinen se sauve et revient au pays – Son domaine est anéanti mais il retrouve sa mère vivante

Chant XXX : Lemminkäinen et son compagnon Tiera font une expédition contre Pohjola – Louhi déchaîne le Froid contre eux

Chant XXXI : Rivalité des deux frères Untamo et Kalervo – Naissance et jeunesse de Kullervo, fils de Kalervo, seul survivant de sa famille – Untamo vend Kullervo au forgeron Ilmarinen

Chant XXXII : La femme d'Ilmarinen envoie le troupeau dans les pâturages sous la garde de Kullervo

Chant XXXIII : Pour se venger d'une farce de sa patronne, Kullervo ramène au bercail un troupeau de loups et d'ours qui déchirent la femme d'Ilmarinen

Chant XXXIV : Kullervo se sauve et retrouve toute sa famille qu'il croyait morte

Chant XXXV : Kullervo abuse de sa sœur sans la connaître – La jeune fille se tue

Chant XXXVI : Kullervo quitte sa famille – Mort de ses parents – Il tue Untamo puis se suicide

Chant XXXVII : Ilmarinen se forge une femme en or et argent ; déçu il la donne à Väinämöinen qui la refuse

Chant XXXVIII : Ilmarinen enlève une des filles de Pohjola – Elle le trompe et il la change en mouette –Prospérité donnée par le Sampo à Pohjola

Chant XXXIX : Väinämöinen, Ilmarinen et Lemminkäinen vont demander à Louhi de partager avec eux le Sampo

Chant XL : Le bateau reste pris sur le dos d'un brochet . Väinämöinen tue le poisson avec la machoire duquel il construit un Kantélé, sorte de cythare. Personne ne peut en jouer.

Chant XLI : Väinämöinen joue du Kantélé . Tous les êtres vivants accourent pour l'entendre.

Chant XLII : Louhi refuse de partager le Sampo – Väinämöinen endort tout le peuple de Pohjola et charge le Sampo sur son navire qui s'éloigne – Louhi s'éveille et suscite des embûches sur la route des ravisseurs. Le kantélé tombe à l'eau et disparaît

Chant XLIII : Changée en aigle , Louhi se pose sur le bateau des ravisseurs – Au cours de la lutte le Sampo glisse dans la mer et se brise _ On en recueille les débris – Louhi rentre chez elle désormais privée de sa prospérité

Chant XLIV : Väinämöinen construit un nouveau kantélé en bois de bouleau

Chant XLV : Louhi déchaîne des fléaux sur Kalevala – Väinämöinen guérit son peuple

Chant XLVI : Väinämöinen tue l'ours envoyé par Louhi

Chant XLVII : Louhi ravit le soleil et la lune et les cache dans une montagne – Väinämöinen et Ilmarinen partent à la recherche d'une étincelle tombée du ciel

Chant XLVIII : Ils trouvent l'étincellle dans le ventre d'un poisson _ Ilmarinen se brule mais il guérit

Chant XLIX : Ilmarinen forge des astres nouveaux qui ne donnent pas de lumière - Väinämöinen ne réussit pas à délivrer le soleil et la lune – mais Louhi effrayée par les préparatifs de ses ennemis, remet les astres à leur place dans le ciel

Chant L : Marjatta fécondée par une baie accouche dans une écurie – Son fils est proclamé roi de Carélie – Väinämöinen, vaincu se retire, laissant à son peuple le Kantélé - Conclusion

Petit rappel sur l'histoire de la Finlande

Par leur situation septentrionale, les territoires de la Finlande ayant subi les effets les plus marquants de nos anciennes glaciations n'ont été que tardivement occupés par les populations préhistoriques.

Les premières populations de ces régions se sont constituées des premières migrations de différentes origines, probablement:

- Peuples des rives nord de la Méditerranée repoussés de plus en plus vers le Nord

- Peuples de l'Asie du Nord qui se sont répandus vers l'Est (détroit de Bering ) ou vers l'Ouest (Nord de la Russie, Sibérie et extrémité Nord de l'Europe (pourtour de la Baltique) et pays scandinaves .

Les Finnois

La Finlande se distingue des Etats Scandinaves :

Elle fut d'abord peuplée par les Finnois (Groupe Finno-Ougriens qui dès le début de notre ère occupèrent une bonne partie de la Russie septentrionale et la rive Sud du golfe de Finlande)

Le groupe Finno-Ougrien comprend :

a) Les Hongrois, les Vogules, les Ostiaks

b) les Finnois, les Caréliens, les Esthoniens, les Livoniens etc...

c) différents des Lapons d'origine Mongole repoussés au Nord par les Finnois

d) différents des Turco-Tartares

Il présente de nombreux contacts avec les Indo- européens dont il est un rameau

Elle se trouva peu touchée lors des grandes invasions du IV° et V°èmes siècles par les peuples germains qui découvraient une nature hostile.

Jusqu'au XI° siècle Les Finnois restent païens

XII° siècle :Première croisade des Suédois

La Finlande devient un duché Suèdois jusqu'au XVI siècle

Conquête de la Finlande par la Russie en 1809 sous le Tsar Alexandre Ier

En 1917 proclamation de l'indépendance de la Finlande à la faveur de la révolution Russe

En 1941 La Finlande s'engage au côté du IIIème Reich contre l'URSS

1947-1948 : Signature de paix avec les Alliés et poursuite d'une politique d'entente avec les pays nordiques et avec l'URSS

1989 : La Finlande devient membre du Conseil de l'Europe

1995 : Adhésion de la Finlande à l'Union Européenne

Musique

Sibélius : Sans doute le plus grand des compositeurs finlandais s'inspira de cette immense épopée pour une partie importante de son oeuvre .

Lu 1004 fois Dernière modification le mercredi, 27 août 2014 18:59
Plus dans cette catégorie : Le Kalevala chant 1 »

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire MJ mercredi, 27 août 2014 15:26 Posté par MJ

    Toujours les subtilités des traductions !

  • Lien vers le commentaire Milie mardi, 26 août 2014 19:07 Posté par Milie

    Pohjola (version 1)chante plus à mon oreille que Pohja (version 2)
    mais j'aime bien aussi la seconde traduction (plus dynamique peut-être, plus enjouée)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.