jeudi, 24 octobre 2013 19:48

Mahâbhârata, prologue

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le sage Vyâsa conçu le dessein d'une immense épopée : elle allait renfermer toutes les connaissances accumulées sur son pays et toutes ses expériences, et serait dédiée au bienheureux Krishna.

L'épopée avait pris forme dans son esprit. Il se sentait le devoir de la mettre au jour pour le bien du monde . Mais Vyâsa se heurta à une difficulté de taille : il ne savait à qui la dicter ; l'œuvre risquait de rester inconnue des générations suivantes . alors , de son ciel, Brahmâ le Créateur , remarqua l'embarras de l'ascète et lui apparut en personne. Émerveillés, par cette vision Vyâsa et ses disciples joignant les mains se prosternèrent devant Brahmâ. Vyasa lui ouvrit humblement son cœur :
"j'ai conçu , ô Brahmâ, un long poème à la gloire du bienheureux Krishna , incarnation de Vishnu, le seigneur suprême .
Tous les mystères des Ecritures et beaucoup d'autres y seront révélés.
J'y reprendrai les Traditions anciennes traitant des différents âges du monde.
J'y ferai connaître les règles des castes, les croyances, les religions, les principes des philosophies, les dimensions de la terre, du Soleil, de la Lune et des planètes.
Les arts, les sciences, la médecine, la grammaire, les buts de la vie des hommes, les hauts faits des dieux et des démons seront compris dans mon poème.
La description des villes, des montagnes,des rivières, des hauts lieux, des mers , des océans, celle des cités des dieux , y trouveront leur place.
Les mœurs et les coutumes des hommes, l'art de gouverner chez toutes les nations et tous les peuples, celui de construire les villes fortifiées, je les développerai.
Tout ce qui dans ce monde concerne la loi de la Vertu sera contenu dans le Mahâbhârata; Ce qui n'y fugure pas n'existe pas non plus ailleurs.
Permets -moi Brahmâ, d'exprimer un voeu : que ce poème soit une épopée, qu'il soit utile aux hommes, qu'il les aide à vaincre les ennemis extérieurs et intérieurs.
Mais jusqu'ici, hélas, je n'ai découvert personne qui veuille et puisse l'écrire sous ma dictée; quelle en sera l'utilité s'il ne peut être transmis aux hommes ?"
Brahmâ, Créateur et père de ce monde, lui déclara :
"ta haute naissance m'indique qu'on peut ajouter foi à tes paroles empreintes de sainteté.
Le Mahâbhârata sera la source d'eau vive des poètes. Et ton poème sera digne d'être appelé une épopée.
Ceux qui l'entendront ou te liront seront revigorés dans leur marche vers la Vertu, dans la recherche de la vraie nature du monde et d'eux mêmes.
Pour le bien de l'humanité , ton scribe sera Ganesha lui-même, fils de Shiva, le grand Dieu , pense à lui ."
Puis Brahmâ dont la parole avait force de loi s'éleva vers son propre ciel et disparut .

(extrait du Mahâbhârata conté selon la tradition orale par Serge Demetrian )
Mj5.10.2013 USI

Lu 798 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.