lundi, 25 avril 2016 15:09

La Gylfaginning

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Edda Gefion et  Gylfiou la mystification de  Gylfi

dans  l'Edda  de  Snorri Sturluson

 

 

 

Carte  1 : Gefion  et   gylfi

edda carte 1 gelfion

Dans la Völuspa , le poème du Xème ou XIème siècle qui rassemble les grands mythes nordiques rapporte les révélations faites à Odin par une prophétesse  (la révélation de  la voyante) :
"La Völuspá est un poème cosmogonique et eschatologique qui prend la forme d'un long monologue où une voyante expose au dieu Odin, en une série de visions riches de détails, l'histoire et le destin du monde, des dieux et des hommes, depuis l'origine du monde jusqu'au Ragnarök qui verra l'avènement d'un renouveau de l'univers. Bien que probablement composé par un scalde païen, la plupart des chercheurs s'accordent à penser que le poème a été influencé par des dogmes et l'imagerie chrétiennes qui étaient certainement connus des Islandais cultivés à l'époque, comme l'idée de régénération morale après une fin du monde prophétique." (Wikipédia)

Dans la Gylfaginning de l'Edda de Snorri Sturluson (XIIIème siècle)le récit est recueilli par le roi suédois Gylfi ,qui s'était rendu à Asgard , le séjour des Ases , après avoir été abusé par la femme-troll Gefion, fille d'un géant. On assiste dans cet épisode , à la création de l'ile de Seelande au Danemark:
Le roi Gylfi régnait sur des contrées situées dans le pays qui porte à présent le nom de Suède. A son sujet on raconte qu'en récompense du divertissement qu'elle lui avait procuré, il accorda à une vagabonde autant de terre de labour dans son royaume que quatre bœufs retourneraient en un jour et une nuit. Mais cette femme , dont le nom est Gefion , appartenait à la race des Ases. Elle alla chercher au nord , aux Iotunheimar (Jötunheimar: pays des géants) quatre bœufs, lesquels étaient ses fils conçus avec un géant, et les attela à une charrue. Celle-ci progressa si puissamment et si profondément qu'un morceau de terre se détacha. Les bœufs tirèrent vers la mer en direction de l'Ouest, avant de s'arrêter dans un détroit. Là Gefion fixa le morceau de terre et lui donna un nom : elle l'appela Seelande . Mais à l'endroit où la terre s'était soulevée ,il se forma un lac : c'est cela qu'on appelle en Suède le lac Mälar. Et les baies y sont disposées de la même façon que les caps en Seelande. Voici ce que dit le scalde Bragi l'ancien:

Gefion toute joyeuse
A Gylfi arracha le joyau des domaines ancestraux
L'accroissement du Danemark,
Si bien que fumèrent les bêtes de trait.
Huit astres du front, ils présentaient,
Les bœufs, et quatre têtes,
Quand ils marchèrent devant le vaste butin
De l'île aux prairies

Extrait de la  Völupsa

Carte   2 :  Création  du monde, Apparition de la vie ,Naissance  des dieux

 

carte 2 creation  du  monde,  la vie  les dieux

 

Surt ou surtr


Personnage énigmatique:
Cité à maintes reprises dans l’ Edda de Snorri et la Völuspa , il apparait au tout début du récit :
Quatrième chapitre
On se souvient :


« C’était à l’origine du temps
Alors que régnait le néant .... »


(il n’y avait rien)

Puis le Très-Haut dit :
« ce fut à de nombreuses époques avant la création de la terre que Niflheim fut fait avec la source Hvergelmir..)
Le Tiers dit aussi : « En tout premier lieu il y eut cependant le monde qui est situé dans la partie méridionale et qui est appelé Muspell. Il est lumineux et très chaud car cette région n’est que feu et flamme.... C’est là que réside l’être appelé Surt ; il se tient à la frontière de ce pays afin de le défendre et il possède une épée ardente. A la fin du monde , il partira au combat , vaincra tous les dieux et incendiera le monde entier » Voici ce qu’il est dit dans la Völuspa :
« ...
Du Sud s’avance Surt
Le feu flambant à la main .
De l’épée jaillit
Le soleil des dieux des occis
Les falaises s’effondrent
Les femmes-trolls trébuchent,
Sur le sentier de Hel s’avancent les guerriers
Tandis que le ciel se déchire. »

Puis au dix-septième chapitre:


« Qu’est-ce qui protégera cette résidence quand le feu de Surt embrasera la terre et le ciel ?... »

Puis au cinquantième chapitre
(Récit du Ragnarok)

« Dans ce tumulte , le ciel se déchirera et les fils de Muspell en surgiront, montés sur leurs chevaux. En tête viendra Surt précédé et suivi par un feu dévorant, et l’excellente épée qu’il possède brillera plus intensément que le soleil . Mais quand ils chevaucheront sur Bifrost, ce pont se brisera...) (Bifrost protége la demeure des dieux )
Les fils de Muspell progresseront alors vers la plaine appelée Vigrid. C’est là aussi que viendront le loup Fenrir et le serpent de Mitgard. C’est là également qu’arrivera Loki ainsi que Hrym et avec ce dernier, tous les géants du givre, tandis que l’entier cortège de Hel accompagnera Loki. Les fils de Muspell formeront à eux seuls un corps de bataille , extrêmement brillant, sur la plaine de Vigrid, laquelle s’étend sur cent lieues dans toutes les directions.
....
Freyr affrontera Surt et ce sera là une terrible rencontre jusqu’au moment où Freyr tombera ...
Ensuite Surt lancera des flammes sur la terre et incendiera le monde entier.’
_____

Je n’ai rien trouvé de plus sur la mort de Surt .

Surt nous apparait comme l’incarnation du mal, de la violence , allié et même chef suprême des puissances négatives du monde .
Pourtant , certaines études voient dans Surt, l’ange exterminateur du jugement dernier, Le Ragnarok serait alors un épisode mythologique réapproprié au moment de la christianisation dans son sens apocalyptique .


Dans l'Edda et la Voluspa , la terre renait , les dieux bienveillants se retrouvent à nouveau en assemblée et un couple d'humains a été sauvé Lif et Leif-thrasir , réfugiés dans le bois de Hoddmimir.

Carte  3 : création  du premier  couple  humain , la race  des hommes

 

 Edda carte  3 creation  des hommes

Sculpture  : Ask  et   Embla  par  Timothy Schmalz

 

 Carte  4 : la race  des dieux

 

 mytho du nord carte 4création de la race des dieux

 

La Gylfaginning  nous  apprend  peu  de  choses  sur  les dieux  Vanes , apparaissant   ici  sous  les  noms  de   Vili  ert  Ve ..Ils venaient  d'ailleurs  et  se seraient d'abord  opposés aux Ases  dans une longue  guerre sans vainqueur . Pour mettre  fin  au conflit et garantir  la paix,  des  otages dont   Niord dieu  de la  mer (Vane)  , Hoenir (Ase) et  Mimir le  sage (Géant) ont   été échangés . Ces dieux  Vanes  bien  que  n'apparaisant   pas  aux  origines, se  tiennent cependant   au premier   rang   du  panthéon  scandinave.

 

Carte   5  : le jour la  nuit ,  le soleil et  la  lune

 

mytho du nord carte 5  le jour la nuit le soleil et la lune

 

"Le soleil  progresse si rapidement que  c'est presque  comme   s'il  avait   peur.  Il ne se hâterait pas davantage  s'il  craignait  de mourir".
Le  Très  haut   répondit   alors: "Il  n'est pas  étonnant  qu'il  progresse  vivement :  celui  qui  le  poursuit  est tout  proche de lui , aussi  le soleil  n'a-t-il d'autre  issue  que la fuite."
Gangleri  demanda  ; " qui  donc  lui cause  ce  désagrément  ?"
Le Très  haut  répondit : "Ce sont  deux loups. Celui qui  le poursuit  s'appelle Skoll; il remplit  d'effroi  le  soleil  et il  finira  aussi  par  l'attraper. Celui  qui  court  devant  lui s'appelle Hati , fils de  Hrodvitnir;  il veut  attraper  la lune , et  c'est  aussi  ce  qui  arrivera " .

Lu 627 fois Dernière modification le dimanche, 29 mai 2016 21:59
Plus dans cette catégorie : « L'Edda de Snorri

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.