mercredi, 19 novembre 2014 00:00

Tosca

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le  chef  d’œuvre  de  Puccini ! Pour le  sujet ou  le  genre, il est  le  plus verdien  des  opéras  de   Puccini aux  antipodes  du  lyrisme  sentimental et  intimiste  de  La  Bohême !

 Et c'est  un  fait :  le  livret  fut  d'abord  proposé  à   Verdi   par le  librettiste   Illica  , à  partir  d'une   pièce  de  Victorien  Sardou  pour Sarah  Bernhardt.  Verdi  déclina   l'offre  d'Illia,  se  jugeant   trop  âgé  pour  tenter   une nouvelle  aventure   musicale de cette nature  ,  un drame  plein de   fougue  et  de passion   (c'était  en  1886  et  Verdi  avait 73 ans).

 L'intrigue  de   Tosca  était   à  bien  des égards  intéressante. Il s'agissait  d'un  drame  agité , d'un mélange  d'intrigues  érotiques  et  politiques. On  y  trouvait  un  héros romantique, qui  renvoyait   à  la lutte  des  nationalistes  italiens pour  réaliser  l'indépendance  et  l'unité de   l'Italie ainsi qu'une  figure féminine  d'une  grande force  dramatique . L'arrière plan historique -  la Rome  des campagnes napoléoniennes -ne  pouvait  que  séduire  le public de  la  Péninsule. Certains  personnages étaient  historiques  :  la reine  Caroline  (supprimée  dans  l'adaptation  )  et  le  patriote  bonapartiste   Cesare  Angelotti. Le reste, à défaut  d'être   vrai  , était  vraisemblable. L’église dans laquelle  se  déroule  le   1er acte  existe bien  à  Rome de même  que le   Palais  Farnèse  et  le   Château  Sant'Angelo. Et  ajoutons que  la teinte  anticléricale de   Cavaradossi était  du meilleur  effet  dans  une  Italie  qui  avait  rompu  ses relations diplomatiques  avec le  Vatican .

(L’univers de  l'  Opéra Editions  Del Prado )

Deux  librettistes de   grand talent  contribuèrent   à  la  réalisation  de   l’œuvre  :  Giuseppe  Giacosa  (1847-1906) qui  établit la charnière  entre   le   romantisme  et le   réalisme , et  Luigi  Illica  (1857-1919) qui  devint le  librettiste attitré de  Puccini   mais qui  écrivit  également des livrets  pour  Giordano (André Chénier)   , pour  Catalani (La  Wally) , pour   Franchetti  (Germania ) et  pour Mascagni (l'Iris)

En raison  de  sa construction  impeccable,  du  traitement efficace  de   la  parole, mais  aussi  du  raffinement  de  l'orchestration et  de   l'harmonie  délicate  de  l'ensemble, Tosca  reste   sans doute  l'un  des  chefs-d'oeuvres du  genre  .

 Il est bien  difficile  de  choisir    parmi  les  60 thèmes  qui  parcourent   l’œuvre  , associés aux  personnages et  aux  situations  ,  ceux réellement les  plus représentatifs  par-delà  les grandes arias   qui  se sont  imposées  dans une  tradition   populairecomme :

"Recondita  armonia" :

 

ou "E  lucevan  le  stelle"

 Chaque  personnage  dispose  d'un  véritable  répertoire  pour  exprimer   la  variété dans  l'évolution  de ses  sentiments en  réaction  aux  évènements  de  l'intrigue  qui  attisent  leurs  passions jusqu'à  la mort (Tous les trois meurent  en  effet ).  Paradoxalement  l'héroïsme  de  Cavaradossi s'exprime   dans le registre  le   plus  doux  , le plus  paisible  tandis que  s'affrontent  dans  toute   la fureur    et  la violence de leur  caractère   les deux  autres protagonistes  Tosca et  Scarpia .  

 Mario   Caravadosssi  :  idéaliste dans la  recherche  de  la perfection artistique, troublé  par la  violence amoureuse  de  Tosca ,  idéaliste  dans ses engagements politiques,  incapable  de  trahison et   fidèle  jusqu'à  la mort. l' archétype  du  héros  de chevalerie et je ne peux m’empêcher   ici  de penser  à  Lohengrin !

Scarpia  :  Concupiscent   , vénal,  cruel    et diaboliquement  calculateur . Puccini  atteint  avec  lui,  le  summum  de  la beauté du  mal et le  personnage   musical   est   littéralement fascinant . Plus  terrifiant   que  le   Yago  d'Otello . Plus shakespearien  que   verdien  ! 

Tosca   : Beaucoup  plus  proche  de  Scarpia que  de  Mario  car  seule sa passion  amoureuse   est  le  moteur  de  ses actes  Puccini  accumule  en  elle  les faiblesses :  elle  est  jalouse  et  possessive  comme elle   apparait   dans  le  tout  premier  acte ; pour sauver  Mario  elle se   résigne   à  trahir le  révolutionnaire Angelotti,  elle  envisage  un  marché  avec  Scarpia   et  finalement le  tue, puis trompée  par sa  propre naïveté   elle   laissera  mourir  son  amant  au  centre  d'une farce ,  où  le simulacre  d’exécution  se  transforme  en  réalité. "Comediante ...." comme  lui  dit  affectueusement  Mario dans  les  derniers  moments  .  Et  lorsqu'elle  se   précipite   du  haut  du  Château  Sant'Angelo, elle  joue   dans son suicide sa dernière  scène   .

Tosca , divine  imparfaite et  sublime  !

Puccini Tosca dvd Ma version  préférée en opéra complet :

 Benoit   Jacquot    a transmposé  cet   opéra   au  cinéma   en  réunissant    les  meilleurs   chanteurs  de  l'époque  pour  ce  répertoire   :  Angela  Gheorghiu et  Roberto   Alagna  dans les  roles   de  Tosca  et  Mario  .   (à ce  moment   le  couple   existait  encore   en tant  que  couple  dans la realité , donnant   de la credibilité   à  leur  jeu  scènique  à  mon  avis  )  et   Ruggiero  Raimondi   , le très célèbre   baryton, dans le  role  de  Scarpia  .La qualité d'interpretation  aussi  bien vocale   que   théatrale  est  extraordinaire  . En  outre  les scènes    ont  été  filmées  à  Rome sur les lieux réels:  Palais  Farnèse,  Chateau  Sant'Angelo  ....Enfin  les décors  sont  somptueux ... 

 

 

 (image de présentation  :  La  Callas  en  Tosca  )

Lu 1104 fois Dernière modification le dimanche, 10 mai 2015 01:21
Plus dans cette catégorie : « La bohême

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.