dimanche, 05 octobre 2014 00:00

Andrei Tarkovski

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Andreï Arsenievitch Tarkovski
Considéré comme le   plus grand  réalisateur   soviétique  avec  Eisenstein.

Sept  longs  métrages  :

1962 : L'enfance  d'Ivan
1966 : Andrei  Roublev
1972 :  Solaris
1974 :  Le miroir
1979 : Stalker
1983 : Nostalghia
1986 : Le Sacrifice 

Biographie par Bernard  Eisenschitz.

Andrei  tarkovski  est  né  le  4 avril  1932 à  Zavroje,  petit  village  au  bord de la Volga, dans l'arrondissement   d'Ivanovo. Son  père est le poète  Arseni Tarkovski (1907-1989) dont certains  vers  sont  cités  dans  le  Miroir et  dans Stalker. Tarkovski  grandit à  Pereddekino, un village d'artistes  près de  Moscou.

Ses intérêts sont  très divers :  il  étudie la musique, puis  la  peinture, la sculpture,  l'arabe, travaille en  Sibérie comme géologue. Ce n'est qu'en  1956  qu'il  entre  au   VGIK, l'Institut  Central  de    Cinéma de  l' URSS. Il  y  étudie pendant   quatre  ans sous  la direction  de  Mikhaïl Romm,  dont il  dit : "Il  m'a appris à être moi-même".

En  1960 , il réalise  son  film  diplôme, Le  rouleau  compresseur et le violon.  Deux ans  plus tard  à   30 ans,il réalise son premeir long métrage   l'enfance  d'Ivan, qui  remporte le Lion  d'Or au Festival  de  Venise 1962.

A partir de ce moment, des ressources  considérables  sont mises  à  disposition  de  Tarkovski et il  entreprend un vaste  projet sur le  peintre   Andrei  Roublev, dont le  scénario  est  écrit   avec son  camarade d'études Andreï Mikhalkov-Kontchalovski.  Mais le film, terminé en 1966 , ne peut  être monté  pendant plusieurs années, en  raison de  critiques qui n'ont  jamais été clairement établies.

Après  Solaris, Grand Prix  spécial  du  Jury au  Festival  de  Canne 1972,  Tarkovski entreprend  en 1974 Le  Miroir, qui  a des origines autobiographiques.  Le  film suscite de  violentes critiques en  Union Soviétique et ne reçoit qu'une  distribution  limitée.  Ce n'est qu'en 1978 qu'il  est  présenté  à  l'étranger  , à  Paris.

Stalker est  tourné sur une période très longue, et le tournage en est interrompu  quelques temps: , Tarkovski  - qui  est aussi, cette fois l'auteur  des décors -  n'étant pas satisfait de la couleur.  En 1962 il tourne  en  Italie, en coproduction avec la  RAI , Nostalghia, écrit  en  collaboration avec le scénariste italien Tonino  Guerra. A Cannes, l'année suivante, le film  est  c ouronné d'un  Grand  Prix  du  Cinema de création  partagé  avec l'Argent  de Robert  Bresson.

Tarkovski  qui  avait  déjà travaillé pour le théâtre en une  occasion ( pour mettre en  scène  Hamlet   à  Moscou ) monte ensuite l'opéra de  Moussorgski Boris  Godounov, au Covent  Garden  de Londres.

En  juillet  1984,  Tarkovski, qui   vit  alors en  Italie et  à  Londres depuis  un an et  demi, annonce - devant  un refus des autorités de renouveler  son passepaort-  sa décision  de  rester en  Occident.

L'Institut du  Film   Suédois et  Argos film coproduisent le   Sacrifice que  Tarkovski tourne  au   Gotland au  printemps-été  1985. Atteint  d'un  cancer,  il  suit la finition du  film à Paris. C'est son  fils  Andrioucha qui  reçoit  pour lui  le  Grand  Prix spécial  du  jury à  Cannes. Andrei  Tarkovski  meurt  à  Neuilly sur Seine le  28  décembre  1986.  Il est  enterré au cimetière  russe   orthodoxe  de   Sainte - Geneviève- des- bois  .

 

Hommage  d'  Ingmar   Bergman :

Quand je  découvris  les premiers films de   Tarkovski, ce  fut pour moi un miracle.  Je me  trouvais  soudain , devant la porte d'une chambre dont  jusqu'alors la clef  me manquait. Une chambre  où  j'avais toujours voulu  pénétrer et où  lui-même  se mouvait   pleinement à  l'aise. Je mevis encouragé et  stimulé :  quelqu'un  venait  d'exprimer  ce que   j'avais toujours voulu  dire  sans savoir comment.

Si  Tarkovski  est pour moi  le plus grand,  c'est parce qu'il  apporte au cinématographe -  dans sa spécificité- un  nouveau  langage qui  lui  permet   de  saisir  la  vi comme  apparence,  la vie  comme   songe .

 

Lu 921 fois Dernière modification le dimanche, 05 octobre 2014 21:09
Plus dans cette catégorie : « Nostalghia Solaris »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.