samedi, 20 juin 2015 23:24

La nuit de la San Lorenzo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La  notte   di San  Lorenzo
Des frères  Taviani
1982
Musique  de   Nicola Piovani
Offertorio   du  requiem  de  Verdi

Que  s'est-il passé la  nuit  de  la  San Lorenzo  ? Le 10 Août 1944 . C'est la fin  de la guerre;  les américains sont    entrés en  Italie  et progressent  en libérant   les   villes et  villages. Repliés sur la région  de  San  Lorenzo   les troupes allemandes multiplient  les représailles. L'ordre  est  donné  aux  habitants  de San  Lorenzo  de  se  rassembler  dans  l'église.

Partagés  entre  l'espoir  d'une  arrivée   imminente des  alliés, et  la terreur   des  poursuites allemandes  un  petit  groupe   se  décide finalement  à  prendre  la fuite  à la faveur  de l'obscurité de la nuit . A peine   hors de   la ville   , aux  premières  lueurs de l'aube  , retentit   l'explosion  de  la cathédrale qu'ils ont laissée derrière eux avec leurs amis, les plus naïfs,  les  moins  courageux, mais aussi  les plus faibles.

Bouleversés , ils reprennent   leur  route en  espérant  aller  au-devant des  "libérateurs".

Les américains sont  encore loin  et  en  chemin  ils   doivent  affronter   les  milices  en  débandade  et   les déserteurs   allemands et tous  ceux que  la guerre  a  chassés de  leur  quotidien, qu'ils soient  gentils , cruels  ou fous.

Dans ce  bref  épisode  avec  cette   sensibilité typiquement  italienne  ,  les  petits faits  ordinaires  qui  gravitent  autour  de   l'évènement  tragique  ,  nous sont  dépeints par les frères Taviani dans une  alternance  de   légèreté   et  d'horreur, ,mélange  de   drame  et   de comédie  , comme  a pu  l'être  le  vécu de  ces gens simples  projetés  brutalement dans une  dimension  qui  les  dépasse, dans une  réalité  qu'ils  ne reconnaissent pas, mais  à  laquelle  l'instinct  de  survie   les  pousse  à  s'adapter   . 

C'est au  travers des  souvenirs  de la  narratrice   que  nous  plongeons  dans  l'histoire  et   c'est avec la perception de  la petite  fille   qu'elle  était  en  1944 que nous revivons  l'évènement  ,  avec  cette  troublante  perspicacité   enfantine  qui  mythifie  ses  peurs  en  les  conjurant  par  une  comptine .

 

Au  moment   du  film  le plus émoiuvant  les  images sont  accompagnées  de   ce  merveileux Offertorio  du  requiem  de  Verdi :

 

Lu 614 fois Dernière modification le dimanche, 21 juin 2015 21:28
Plus dans cette catégorie : « Du soleil même la nuit

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.