jeudi, 18 août 2016 17:15

Ecosse ,Ile de Skye

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Je ne suis pas  allée  moi-même à  l'Ile   de   Skye , mais incontestablement  elle   fut  et sera  encore  , avec ses grands  espaces  et  ses lieux tourmentés,  balayés par le  vent , une  prodigieuse  source   d'inspiration.

Merci  à  mes  voyageurs  !  

(Texte  Anton  Glita,  photographies  Ivan Glita)

 

    Je chante pour le vieil homme de Stòr et pour tous ceux qui comme lui ont dompté les vents. Île de Skye, île du ciel, île ouranienne, j'ai su en gravissant tes pics noirs qu'en ton pays naît le blizzard. Un compagnon robuste de la race des Russes m'avait montré le chemin ; moi, plus frêle, la plus faible brise d'ici me soulevait. J'avançais à grands pas mais croyais courir, et compris comment les dieux, aux courses olympiques, offrent à leurs favoris des victoires sans efforts. À ma droite, des étangs malmenés luttaient pour conserver, par je ne sais quel prodige, leur assise sur la montagne. Un oiseau giflé par le vent m'apparut si fragile, que j'entonnai pour mon courage quelques vers de Virgile. Ô Éole ! J'ai trouvé là ton séjour, ou du moins celui de tes serviteurs quand ils désertent ta cour.

 

Skye ivan DSC 0410

 

skye ivan optim DSC 0140

 

ivan skye optim DSC 0419

Lu 383 fois Dernière modification le jeudi, 18 août 2016 18:09
Plus dans cette catégorie : « Paris en flânant

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.