samedi, 13 décembre 2014 00:00

L'Espagne au coeur

Évaluer cet élément
(0 Votes)

..en  paraphrasant  Pablo  Neruda pour   cette évocation  de nos jeunes années .

Tolede par  El greco

Tolède par  El  Greco

L'Espagne est encore sous le régime franquiste , Et en France c'est la guerre d'Algérie ....
l'été un groupe de jeunes parisiens veut s'évader et partir au soleil délaissant pour un temps les  "manifs".. Sans beaucoup d'argent en poche , direction la frontière Irun , puis Madrid ; ensuite on continuera par tous les moyens possibles à l'époque , auto stop principalement , trains poussifs , autocars bondés , à pied , à cheval et en voiture ;-)
Du Tage à l'Atlantique puis aux Colonnes d'Hercule pour revenir aux douceurs méditerranéennes .laissant les cactus et figuiers de Barbarie aux contreforts de la Sierra Morena...
Durant un mois ils sillonneront l'Espagne de Tolède à Grenade, Séville , Cordoue , Cadix Algésiras , halte à Gibraltar , Saut de puce à Tanger accompagnés par les dauphins ..
Crépuscule dans les jardins de l'Alhambra , flâneries dans les allées de Malaga bordées de bougainvilliers pourpres , ombragées par les palmiers tandis que piaffent les chevaux des élégants petits attelages bourgeois .
Paellas et cuisine à l'huile d'olive de dernière qualité , sangria rafraichissante , café au lait de chèvre ;-(( tomates et oignons frits , c'est pas très bon (sauf la sangria ) mais quels parfums !!... on boit à la régalade dans les cours fraiches où l'on échappe un instant à la surveillance de la Guardia Civile , pour échanger quelques confidences en " francèse ".,.dans l'ombre, où se mélent allègrement Lorca, Neruda, Saint Exupéry , Hemingway ... et la mémoires des républicains  espagnols.
Guitare et flamenco tard la nuit , castagnettes et chants sauvages dans les salles de café enfumées où s'affrontent les fougueuses "pasionnarias " dans le tourbillon de leurs volants multicolores et les nerveux hidalgos "Ollé " ..... mais on évite soigneusement les arènes...

Retour par Valence et Barcelone , Collioure .. les feuilles de route des "appelés du contingent " tomberont en Septembre comme les feuilles en automne ! et sépareront les jeunes gens pour 32 mois, autant dire une eternité à cet âge .... !!!

 

(Federico Moreno Torroba : El Noy  de  la  Mare

 

Lu 981 fois Dernière modification le mercredi, 03 juin 2015 17:08
Plus dans cette catégorie : « Rome Paris en flânant »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.