mercredi, 29 octobre 2014 00:00

Wolfgang Amadeus Mozart

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Cet  article  est  une  compilation  de mes  notes de  lecture   sur   Le compositeur  qui  devront être  vérifiées , mais je ne pouvais  pas attendre   plus longtemps pour lui faire sa  place  sur  Citadelle .

Wolfgang Amadeus Mozart
1756 - 1791

Mozart , l'homme de l'ombre et de la lumière
Aux innombrables facettes, homme de l'insatisfaction, de l'incomplétute .....
Incompris de ses contemporains qui voyaient en lui la facture classique , la perfection du travail , les romantiques ont timidement reconnu ce qu'ils lui devaient (Beethoven en particulier )
Puis on insista sur son coté tragique et il fallut attendre le XXème s pour renoncer l à la classification et admettre en lui , la pluralité des genres avec un talent partout incomparable.

  1. Une exception est à faire en faveur du philosophe Kierkegaard qui perçut en lui le summum de l'expression artistique et reconnut le stade esthétique de sa philosophie dans le personnage de Don Giovanni ......

Quand il rencontre Goethe , il a 8 ans et Goethe 14 , mais Goethe en restera impressionné jusqu'à la fin de sa vie !
Influence italianisante de Jean Chrétien Bach
En Europe  le  goût  italien  à   la suprématie
1769 voyage en Italie
Sous  la tutelle  du Comte   Colloredo en 1771 personnage  assez antipathique . Il  se sent prisonnier   de  Salzbourg  et traité  avec  desinvolture par  son  employeur  ..

Dans les années 1773 dificultes acccrues avec Colloredo qui veut reduire la liturgie et la musique , conserver pres de lui ses musiciens
En plus le gout de l'époque ( influence française de la galanterie , du charme et de la légèreté s'oppose aux désirs germano-italien novateurs  et plus profonds , difficultés pour un musicien d'expérimenter ses propres sentiments, aspiration à la profondeur.
Quatuors de 1773 serie des 5 concertos pour violon
Mozart est malheureux
En réaction il compose  concerto pour 3 pianos , serenades pour Société  de Salzbourg c/ Colloredo
Conflit ouvert
Voyage à paris sans son père
Période  de liberté  et  de légèreté
A 21 ans, il tombe amoureux de Aloysia Weber
Mort de sa mère en 1778
Mozart revient à Salzbourg en fevrier 1779
La commande d' Idomeneo Re di  Creta pour le carnaval de 1781 à Munich permet à Mozart de s'échapper

Concerto pour piano et orch n°9 « jeune homme »janvier 1777 k 271
Mozart a 21 ans, il se libère de la tutelle salzbourgeoise
Ecrit pour une Française alors qu'il envisage avec son père un nouveau voyage à Paris
Pour Brigitte et  Jean Massin c'est un chant du départ plus qu'une invitation au voyage
Spleen et melancolie ou desenchantement n'ont pas leur place
Déclaration d'indépendance

Eté 1776
Seconde version de l'adagio du concerto pour violon n° 5 k 219 ,le premier ayant été jugé "trop travaillé" ,selon Brunetti (violoniste de la cour de Salzbourg) et Mozart lui-même.

Concerto pour piano et orch n ° 17 K 453
Concerto pour piano N° 20 k ?
Concerto pour piano n° 21 K467
Concerto pour pianon° 22 k 482

L'enlèvement au  sérail  Vienne  16 juillet  1982,

Concerto n° 23 mars 1786 k 488
Andante pathétique chargée d'amertume
*sublime andante

Les Noces de  Figaro   :  Ier mai 1786

Don  Giovanni  : 1ère  représentation à   Prague   en  octobre   1787

Concerto pour piano n°24 k 491

Concerto pour piano n° 26, fevrier 1788 k 537 dit du couronnement
Selon B et J Massin le plus mozartien
Retour à quelques effets de virtuosité
Incompris critiqué

Symphonies  39, 40 et  41

Séparer  les trois  oeuvres  c'est  cesser  de les comprendre  (B. et  J  Massin)

Symphonie n° 39 en mi bémol majeur k 543 juin 1788
Symphonie n°40 en sol mineur k550 juillet 1788
Symphonie n°41 en ut majeur « Jupiter » k 551 Aout 1788


On n'en connaît pas la genèse
Les dernières parce que n'ont pas atteint le public
Elles constituent un ensemble architectural :Trilogie
Intention expressive par le choix des tonalités
Intime et universelle (fusion de l'individuel et de l'universel)

Symphonie n° 39 en mi bémol majeur k 543 juin 1788 (dite La Maçonnique)
Valeur maçonnique du mi bémol
Espoir et ideal qui animent toute une vie


Symphonie n°40 en sol mineur k550 juillet 1788
Reprise du sol mineur du quintette 516
La tragedie
Exprime drame fondamental de son existence
Manière peu coutumière à Mozart elle comprend de nombreuses reprises des thèmes d'oeuvres antérieures dont elle a les affinités expressives : Symphonie de 1773 k 183, Quatuor k 478 et Quintette 516 où  le sol  mineur  exprime  l'angoise  ,  la  mort  .
C'est avec tout son passé, avec l'élan même et le tragique du Sturm und Drang qu'il veut consciemment renouer .

Symphonie n°41 en ut majeur « Jupiter » k 551 Aout 1788
Ut majeur =couleur de la limpidité , joie après l'effort =tonalité héroique
Expression particulière de l'héroisme chez Mozart
On sait que la symphonie s'achéve dans une apothéose
A rapprocher de la fin de son œuvre symphonique

La symphonie n° 41 répond au final de la symphonie précédente N°40, par ce premier mouvement chargé d'une énergie belliqueuse .de l'homme qui n'a pas cédé au tragique
Elle se poursuit dans l'alternance d'energie , d'espérance dans une victoire consacrée par le final ,
Je cite la belle conclusion de B. et  J  Massin :

"Impérieux, energique , le deuxième thème semble avoir pour fonction de ramener l'élan de l'homme vers les tâches de la terre,, vers l'amour de la terre,d'empêcher que l'élan du premier ne se perde dans l'evanescencedes rêves mystiques. On comprend dès lors que ce soit lui qui soit chargé de conclure l'oeuvre et toute la trilogie de sa vigoureuse affirmation .. Mozart au terme de l'éblouisannte architecture musicale de ce final, ne nous convie pas à saluer l'apothéose d'un demi-dieu, s'élevant hors de notre vue après sa victoire; il se tourne vers un avenir d'homme, avec autant de volonté que d'optimisme."

Cosi fan tutte : decembre 1789 k 588 1ère représentation  à  Vienne  en  janvier  1790
Opéra-buffa

Comme pour Don Giovanni ,le point de départ se trouve dans les Noces de Figaro
Opéra commandé par l'empereur Joseph II
Ce qui signifie que l'empereur entendait tout en offrant une nouvelle chance à un musicien abandonné du public mais estimé de lui , que ce musicien renonçât aux audaces de ses sujets précédents et à la nouveauté esthétique de son traitement.
Il n'était pas en son pouvoir de refuser cette commande et le livret lui fut imposé explicitement(donnée générale de l'intrigue et l'aspect dans laquelle il convenait de la traiter
Plus question de revendication sociale égalitaire comme dans les Noces de  Figaro
Plus question non plus des interrogations périlleuses de don giovani de la passion du moment présent , du conflit de l'homme de la nature et de l'homme de l'homme et de l'identité, de la vie et de la mort
Plus question enfin de cette fusion intime dans le tragique er le comique qu 'affrontent les oeuvres, précédentes dans un esprit moderne
= regression
il ne s 'y est pas résigné de gaité de cœur
anachronisme historique (revolution française)
anachronislme également dans l'ordre de la création artistique :les protagonistes n'existent que les uns par rapport aux autres
Qu'est- ce que la sincérité
incarné dans le mythe du déguisement
l'angoisse de l'inconsistance , de l'impermanence psychologique lié au progrés de la connaissance reflexive qui s'effecectue dans la philosophie des lumières decouverte par le XXVIII° siècle , de la relativité historique de toute connaissance
Montesquieu , Voltaire,  Rousseau, Diderot , Goethe
angoisse chez Mozart mais aussi attrait du mystère , vertige ,maitrise de son expression artistique.

légereté mondaine / féminisme
indissociable du quintette pour clarinette l'orchestre déborde de son role de soutien
donnée propre à cosi fan tutte
7 ème personnage  la clarinette commande l'orchestre
Pour certain le plus mozartien , pour B.et J. Massin le fruit de la contrainte.
Commandé par Joseph II alors que le public boudait le musicien , l'empereur lui imposa le livret de "Galanterie joyeuse" et un retour à la forme traditionnelle propre à rassurer la société salsbourgeoisequelque peu effarouchée par les idées égalitaires perçues dans les Noces de Figaro comme par les interrogations existentielles perilleuses de Don Giovanni .
La résistance de Mozart apparait dans le 7 ème personnage qu'il ajoute à la pièce ( la clarinette  ):: l'orchestre qui déborde de son role habituel de soutien et commande l'opéra , dominé par la clarinette en laquelle Mozart projette ses propres sentiments.
Pour cette raison l'opéra est indissociable du Quintette pour clarinette et annonce déjà la flûte enchantée .

Concerto pour piano n° 27, janvier 91 k 595
Paix , serenite (moi je trouve de la lassitude )
De plus en plus épuré , de plus en plus naif , populaire
Recherche de la naiveté:


".....acquiescement d'une grâce meurtrie . Jamais Mozart n'a usé autant qu'ici des modulations tonales, des passages continuels du majeur au mineur pour sourire à travers les larmes. Point d'heroïsme apparent....la paix et la mélancolie se compénètrent. Cette paix qui finit par rester maîtresse du terrain, conserve sa douceur et la timidité dans la victoire. Le printemps reviendra, l'amour(et la fraternité humaine avec lui ) finira par l'emporter Mozart a retrouvé la force d'en être heureux (et peut-être si l'hypothèse que nous avons formulée est exacte), acquiesce-t-il non seulement à la marche naturelle des choses mais à la marche historique des évènements, sans en attendre rien pour lui -même; sa détresse demeure la même, sa solitude aussi; comment l'oublierait-il au sein de cette sérénité nouvelle, plus émouvante ici que toute exaltation..... "
Brigitte et Jean Massin: Wolfgang Amadeus Mozart ( Fayard)

Le requiem
Œuvre inachevée
Commandée par le Comte Von Walseg-Stuppach (qui souhaitait se l'attribuer ) elle fut terminée sur la demande de la veuve de Mozart par Franz Xaver Süssmayer . Des Sanctus , Benedictus et Agnus Dei ne figuraient que des esquisses .
Avec des indices maçonniques pour évoquer la familiarité avec la mort et l'affirmation de la vie , l'œuvre est selon de nombreux critiques non-ecclésiastique au sens du dogme catholique.
Elle n'est pas non plus la dernière œuvre de Mozart qui composa encore des oeuvres maçonniques.

La flûte enchantée
Singspiel en deux actes
Achevé le 30 septembre 1791, juste avant son Requiem qu'il n'achève pas
Oeuvre maçonnique où s'expriment les idées humanistes de Mozart bien loin pourtant d'un dualisme rigide que nuance la complexité des personnages :
Si la reine de la nuit symbolise les forces négatives et Sarastro le détenteur de savoir et l'initiateur , le role tenu par la reine est bien souvent bénéfique tout comme les instruments de magie et le sage,lui, se conduit en tyran .
Et les choix de Tamino dans ce qu'on peut lire comme un voyage initiatique, n'en sont que plus difficiles.

Tamino poursuivi par un serpent monstrueux est secouru par les Dames de la nuit. Papageno (l'homme animal, à demi oiseau = non initié )tente d'abuser Pamino en prétendant l'avoir sauvé mais il est confondu et condamné au silence par un cadenas d'or qui lui ferme la bouche .
Pamina , la fille de la reine de la nuit a été enlevée par le Mage Sarastro .Tamino séduit par le portrait de la jeune fille , s'engage à la délivrer. Il reçoit de ses bienfaitrices une flûte d'or aux pouvoirs magiques et on délivre Papageno à condition qu'il accompagne Tamino. Papageno réussit à s'enfuir avec Pamina mais il sont rejoints par Sarastro . Sarastro qui a enlevé Pamina pour la soustraire à la mauvaise influence de sa mère déclare qu'il la libérera si elle épouse un chevalier digne d'elle .Tamino subira les épreuves qui lui permettront d'intégrer le groupe des initiés pour épouser ainsi Pamina.
La sagesse de Sarastro triomphe des tentatives de la Reine de la nuit pour récupérer sa fille c'est la victoire du soleil sur les ténèbres , du savoir et de la connaissance sur la superstition.

...................

Sources :
--Wolfgang  Amadeus Mozart de Brigitte et Jean Massin (ma Référence préférée  pour Mozart )
-la pensée de Mozart de Jjean Victor Hocquard
-Mozart sa vie musicale et son œuvre 1777-1791 le grand voyage, l'épanouissement des dernières années (Bouquin laffont)
-Mozart Génie et réalité editions du chene
Encyclopedie universalis (Hocquard)
-l'univers de l'opéra
-Kierkegaard (Don Govanni)

Lu 1540 fois Dernière modification le mercredi, 29 octobre 2014 17:44
Plus dans cette catégorie : La flûte enchantée »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.