samedi, 07 juin 2014 00:00

La confusion des sentiments

Évaluer cet élément
(0 Votes)

"...Car la confusion , c'est bien sûr l'écheveau complexe et trouble des êtres et des pulsions..."Couverture du  Livre de  Poche

La passion est au coeur de l'intrigue car seule la passion peut inspirer ces sentiments troubles , les alimenter, les cultiver et dans le même temps y résister .
Et avec quel talent , Zweig nous conte cette relation tumultueuse, avec toute la finesse de son analyse psychologique qui faisait l'admiration de Freud , exprimée dans un flux débordant de mots où l'érotisme littéraire ne cède jamais à la trivialité .
Le vieux maitre de philologie du récit gagne son aura éblouissante dans sa passion pour Shakespeare et la période élisabethaine devenue le prétexte à la peinture d'un âge d'or libre , audacieux et fécond . Quant à Roland aveuglé par son innocence , il traverse l'épisode bouleversé par ce trouble sentimental sans jamais démêler la nature de ses sentiments.
Mais est-ce la passion qui trouble ainsi les sentiments , ou les sentiments ne sont-ils pas eux mêmes toujours faits d'ambiguïtés , de flou , d'incertitudes que raison, morale et éducation , tordent et contraignent pour en définir les limites conventionnelles ?

Lu 870 fois Dernière modification le jeudi, 21 août 2014 13:46

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.