mardi, 11 août 2015 20:29

Réalité

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les rêves s'évanouissent
pas la réalité......

Tableau  d'illustration : Vincent Van  Gogh  :  les vieux souliers

Les rêves s'évanouissent
pas la réalité.
Pas un bruit , pas une sonnerie
ne peut la dissiper,
Pas un cri , pas un fracas
ne nous éveillera .

Troubles et équivoques
sont les images du rêve,
Elles se laissent expliquer
de mille et une façons.
Réalité est réelle,
d'autant plus grande est son énigme.

Il y a des clés pour les rêves.
La réalité s’ouvre d’elle-même
Et ne peut se refermer.
Par cette ouverture s’échappent
Des bulletins scolaires, des étoiles,
Tombent des papillons,
De vieux fers à repasser,
Des casquettes sans têtes,
Les ciboulots des nuages.
Cela fait un rébus
Parfaitement insoluble.

Sans nous il n’y aurait pas de rêves.
Celui sans qui il n’y aurait pas de réalité
Reste inconnu,
Et le fruit de son insomnie
S’impose à chacun de ceux
Qui se réveillent.

Les rêves ne sont pas fous.
C’est la réalité qui l’est,
Au moins par l’obstination
Qu’elle met à s’accrocher
Au cours ordinaire des choses.

Dans les rêves il est toujours vivant
Notre défunt d’il y a un instant
Il jouit d’une bonne santé
Et d’une nouvelle jeunesse.
La réalité, elle dépose
Devant nous son corps sans vie.
Elle ne cède jamais d’un pas.

Les rêves sont tellement impalpables,
Que la mémoire s’en débarrasse sans peine.
La réalité ne craint aucun oubli.
C’est une dure à cuire.
Elle s’agrippe à la nuque,
Pèse sur le cœur,
Nous barre la route.

On n’en réchappe jamais,
Elle est de toutes les fugues.
Pas de station sur la route de notre voyage
Où elle ne nous attende .

W. Szymbosrka (Réalité du recueil "Je ne sais quelles gens " traduit du polonais par Piotr Kaminski)

Lu 794 fois Dernière modification le mardi, 11 août 2015 20:43
Plus dans cette catégorie : « Trois poèmes...

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.