jeudi, 13 juin 2013 00:00

Le rêve,et autres poèmes...

Évaluer cet élément
(0 Votes)

poèmes 1911-1964 Printemps 1915 (Tsarskoïe Selo )

Le Rêve

Je savais , j'étais dans ton rêve
Et je n'ai pu m'endormir.
Une lueur bleue et terne
m'indiquait le chemin à suivre.

Tu voyais le parc royal,
Le blanc palais orné d'or,
Le contour des grilles noires,
Les marches de pierre sonores..

Tu allais cherchant ton chemin,
tu pensais :'Vite ! que c'est lent !
La trouver avant le matin,
Ne pas m'éveiller avant !"

Le gardien au portail béant
Te héla : " Où allez-vous ?"
La glace cédait en craquant,
L'eau noire était en -dessous.

"C'est un lac , c'est un lac " pensais-tu ,
"Il y a une île plus loin.."
Et soudain une lueur têtue
A surgi sur ton chemin.

Dans le petit jour dur et froid
Tu as gémi en t'éveillant
Et pour la première fois
Tu as dit mon nom à Haute voix.

(Mars 1915 -Tsarskoïe Selo)
&&

Le soir est clair , large , brillant
Et la fraîcheur d'avril est tendre.
Tu es en retard de dix ans,
Mais tu es là -- je suis contente.

Assieds-toi là auprès de moi,
Regarde de tes yeux riants,
Regarde ce cahier bleu-roi :
J'y ai mis mes poèmes d'enfant.

Pardonne-moi : j'ai vécu grise
Au soleil -- et pourtant sans joie.
Surtout , pardonne la méprise
D'avoir pris tant d'autres pour toi .

Printemps 1915 Tsarskoïe Selo (p71)


Les mains se crispent sous le châle vert...
_ Pourquoi es-tu si pâle soudain ?
--Parce que d'un désespoir amer
Je l'ai abreuvé sans fin .

Comment l'oublierai-je ? Chancelant
Il est parti le rictus amer.
Je suis descendue en courant,
J'ai couru à la porte cochère

Hors d' haleine, j'ai crié : "Oublie
Mes sotises. Je meurs si tu pars !"
Calme et effrayant , il a souri
Et m'a dit : " Prends garde il y a du vent".

1911, Kiev
&&

 

Lu 925 fois Dernière modification le jeudi, 25 septembre 2014 21:23
Plus dans cette catégorie : A. Akhmatova et Modigliani »

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire MJ jeudi, 12 février 2015 22:29 Posté par MJ

    Bonjour Salvia
    Ces poèmes sont extraits de la Collection Anthologie Chez Orphée-La différence , édition bilingue, Choix,traduction et présentation par Jacques Burko.
    Merci de votre lecture.
    A votre disposition pour d'autres précisions (ou d'autres poèmes) si vous le souhaitez

  • Lien vers le commentaire salvia jeudi, 12 février 2015 07:29 Posté par salvia

    Bonjour,

    J'aimerais connaître le nom du traducteur (trice) de Akhamatova en français ou plusieurs noms?`
    Merci

  • Lien vers le commentaire MJ mardi, 30 décembre 2014 14:18 Posté par MJ

    (Sourire ! ) J'ai lu dans une anthologie de poésie russe qu'on dit dans ce pays que "Tout commence par un poème". On dit aussi que les récitals de poésie réussissent encore à rassembler autant de monde que nos matchs de football .

  • Lien vers le commentaire Sunny lundi, 29 décembre 2014 22:15 Posté par Sunny

    Je l'ai découverte assez tardivement ... tu sais bien ma MJ, que je n'arrive pas toujours à suivre les méandres de l'âme slave ... mais je l'aime beaucoup ! merci !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.