mardi, 15 janvier 2013 12:14

Jack London

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Jack London

(1876-1915)

Pour beaucoup d'entre nous , Jack London est entré dans notre vie par des livres considérés comme littérature de Jeunesse (Croc-Blanc , Nomades du Nord ,l'Appel de la foret )

Ces merveilleux romans d'aventures , qui se déroulent dans le grand Nord , où la nature sauvage dévoile toute sa beauté et ou l'amour des hommes exalte avec passions les qualités de courage et de fraternité et s'étend aux animaux « nobles » comme le chien, l'ours et le loup .

C'est toujours dans un univers difficile, impitoyable que se révèle la grandeur de quelques uns et de quelques autres quand ils sont confrontés à l'aventure où les dangers comme les tentations menacent leur intégrité ou leur liberté forgeant durement les personnalités . C'est le froid du désert blanc qu'on affronte dans le blizzard , les murs abruptes des Rocheuses qu'ils faut franchirent à traineau, , les rapides des rivières glacées , mais aussi , la soif de l'or qui méne à la folie , l'alcool qui pervertit aussi bien indiens que blancs , et la solitude qui meure l'endurance de l'homme en le séparant de ses semblables .

Mais la vie Jack London fut aussi un roman, une suite d'épreuves qui lui fit exercer tous les métiers : chasseur de phoques, mousse, vendeur de journaux , On la retrouve dans son plus célèbre roman quasi autobiographique Martin Eden

D'origine modeste il acquit par sa passion des livres, une formation autodidacte qui lui fit pourtant gagner rapidement des fortunes grâce à ses romans. En accédant à la célébrité et à une place exceptionnelle parmi ses proches contemporains il aurait pu échapper à son milieu et se désinteresser des causes sociales de son époque.

Au contraire ne supportant pas l'injustice , il fut toute sa vie fidèle à ses engagements gagnant l'admiration de Lénine et de Trotski.

Les excès d'une vie passionnée, l'alcoolisme mais aussi sa générosité lui firent dilapider sa fortune au fur et à mesure et il connut toute sa vie des problèmes financiers

Il finit par se suicider à l'age de 41ans

Louis Nucera a écrit à propos de son suicide :

« Pourquoi cette tragédie ? Le délabrement physique et l'impuissance à écrire dus aux abus ne sont pas étrangers à son geste Mais aussi la désillusion qui accable les cœurs purs Certains y résistent avec ce sourire las qui masque bien des renoncements. D'autres ne le peuvent London était de ceux là . »

.......

Quelques oeuvres principales :

Croc Blanc, Nomades du Nord, L'appel de la foret et Martin Eden déjà citées

et Contes des mers du sud , Le loup des mer , Les mutinés d'Elseneur, La vallée de la lune, La peste écarlate, Parole d'homme , La Route (Les vagabonds du rail) Un survivant de la préhistoire......

Lu 922 fois
Plus dans cette catégorie : Le talon de fer »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.