jeudi, 24 janvier 2013 00:00

Edgar Allan POE

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Edgar Allan POE

(1809-1849)

Ecrivain américain et célèbre surtout pour ses histoires extraordinaires et quelques poèmes , toucha en réalité à tous les genres littéraires: critiques, essais, contes romans, poésie et traité philosophique.

Il s'est imposé en europe notamment par les traductions de Charles Baudelaire , de Stéphane Mallarmé et de Paul Valéry. Certains diront qu'il leur doit sa renommée mais on peut aussi admettre facilement que sa reconnaissance par ces grands maîtres est significative de son génie .

L'existence d' Edgar Poe qui échappa bien souvent aux normes de son époque est certainement à l'origine des controverses multiples dont il est encore l'objet aussi bien que son oeuvre qui n'a pas encore révélé tous ses mystères .

Né à Boston d'un couple de comédiens il est orphelin dès 1811, élevé d'abord à Richmond(Virginie) par un riche négociant John Allan qui l'envoie vivre en Ecosse et en Angleterre de 1815 à 1825. Accumulant les dettes de jeu , il se querelle avec son père adoptif et s'enfuit à Boston .où il commence à publier quelques poèmes qui ne rencontrent pas de sucès.

IL s'engage alors dans l"armée sous le nom d'Edgar Perry. et rentre Westpoint dont il ne supporte pas la discipline et se fait rapidement renvoyer.

Au second mariage de John Allan , il rompt avec celui-ci, et commence une laborieuse existence entre ses publications et dans diverses maisons d'édition où il assure la section critique Southern Litterary Messenger de Richmond .

En mai 1836 il épouse sa cousine Virginia Clemm âgée de 14 ans, sa vie connait des éclipses encore inexpliquées aujourd'hui et ses succès littéraires lui permettent d'affronter les attaques que lui valent sur le plan professionnel, ses critiques audacieuses et implacables.

Les rumeurs sur ses nombreuses aventures sentimentales ternissent sa réputation et il doit quitter New York et se retirer à Fordham dans une modeste chaumière avec sa compagne . Virginia meurt en 1847 et Poe lui même malade est sauvé in extrémis.

En 1848 son art culmine avec Eureka , mais c'est aussi le début de sa dégénérescence physique. IL rédige son testament Le Principe poétique qui ne sera publié qu'après sa mort . De nouvelles aventures sentimentales perturbent son existence qui devient incohérente et d'où il échappe par de nombreux voyages et la boisson. Ici commence également, semble-t-il, son addiction au Laudanum .

Après une courte période sereine il est retrouvé inconscient dans les rues de Baltimore le 3 octobre 1849. Il meurt sans qu'on en connaisse exactement la cause .

En tant que critique , il dénonça vivement les influences européennes, il est contre toute forme de didactisme et du lyrisme de convention.

" Ennemi acharné de l'improvisation et de négligence formelle il fonde sa propre théorie sur le principe de l'effet qui doit être unique et indéfini (d'où la nécessité du poème court) et dont le seul but est de susciter le sentiment poétique chez le lecteur. Ses études sur le vers et les strophes répondent à un souci constant du perfectionnement de l'effet produit. Sa théorie du conte est celle d'un artiste minutieux, soucieux avant tout d'unité (d'intrigue, d'atmosphère et d’effet Aucun élément du conte ne peut être supprimé sans entrainer la destruction de l'ensemble et chaque mot ne trouve sa signification ultime que dans ses rapports multiples avec les autres mots d'une trame admirablement concaténée comme disait Baudelaire .Cependant , il n'exclut pas la recherche de la vérité du domaine de la prose et se fait le défenseur d'un symbolisme discret dont la signification se trouve dans un courant souterrain à peine suggéré ." (Claude Richard - Universalis)

Edgar Poe demeure un auteur dont le génie qui n'est pas contesté conserve beaucoup de mystères avec en particulier cette introduction du personnage du narrateur souvent l'un des protagonistes de l'intrigue , entre l'auteur et le lecteur .

Son double attachement au symbolisme et au réalisme est troublant . Pour certains , ( Stovall, K. Campbell, E Davidson il reste avant tout un écrivain romantique et décadent . Des approches psychanalytiques avec Joseph Wood Krutch (symptômes d'impuissance sexuelle), Marie Bonaparte : complexe d'Oedipe, Jean Paul Weber obsession du temps et refus inconscient de Midi (représentation fantasmagorique de l'acte sexuel parental. Bachelard révèle quant à lui , l'onirisme fondamental de la création littéraire chez Poe.

Edgar Poe

de Maurice Rollinat (29.12.1846- 26.10.1903)

Edgar Poe fut démon, ne voulant pas être Ange.
Au lieu du Rossignol, il chanta le Corbeau ;
Et dans le diamant du Mal et de l’Étrange
Il cisela son rêve effroyablement beau.

Il cherchait dans le gouffre où la raison s'abîme
Les secrets de la Mort et de l’Éternité,
Et son âme où passait l'éclair sanglant du crime
Avait le cauchemar de la Perversité .

Chaste, mystérieux , sardonique et féroce,
Il raffine l'Intense, il aiguise l' Atroce;
Son arbre est un cyprès ; sa femme un revenant.

Devant son oeil de Lynx le problème s'éclaire:
__Oh ! comme je comprends l'amour de Baudelaire
Pour ce grand ténébreux qu'on lit en frissonnant !

Lu 1177 fois Dernière modification le jeudi, 23 octobre 2014 11:42
Plus dans cette catégorie : La chute de la maison Usher »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.