mardi, 04 novembre 2014 00:00

La perle de Modène

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une  histoire  extraordinaire  :

C'est  par  cette vidéo  que  j'avais découvert  ce visage   irrésistible  en  2011 . Mes recherches  à  l'époque    n'avaient  rien  donné  Convaincue  qu'elle  était  de  la main  de   Raphaël  , je n'avais pu  en  acquérir la certitude   . Ce  port  de  tête   cette  douceur   angélique   , cette  carnation   ne pouvait  être  que   du  grand maître  de la Renaissance  . Mais   la rareté des informations sur  ce  tableau   ,  m'avait  empêchée  d'atteindre  celle     réellement  découverte  un an  auparavant   par  les   chercheurs  italiens  et    familièrement  dénommée   la  perle  de  Modène  , pour la distinguer  de    la  Madone  à  la perle  exposée depuis bien  longtemps  à  Madrid  mais  non  pas  à  mon  avis aussi   pure   dans  la spontanéité de  la première  esquisse  de  Raphaël .

Je vous  donne  à  lire  ci-après  l'article  de  Dominique   Legrand  dans  la  presse   belge   confirmée   par   un  article similaire   paru  dans  le  Figaro  à  la même  époque  .

 Cette Madone à la Perle dormait dans les réserves d'un musée de Modène. Ce n'était qu'un petit tableau considéré comme banale copie conservée dans une cave par la Galleria Estense.
Ce Raphaël avait été oublié dans les réserves    


Ce musée expose la collection d'œuvres d'art de la famille d'Este, ducs de Ferrare, une des plus célèbres cours d'Europe qui accueillit les plus grands artistes, de Pierro della Francesca à Van der Weyden et Titien.

Aujourd'hui, les experts lui rendent grâce. Ce tableau est de la main de Raphaël. Des tests scientifiques menés par le laboratoire florentin Art-Test ainsi que la restauratrice Lisa Venerosi Pesciolini certifient l'attribution. Les analyses ont été réalisées grâce au mécénat de la banque populaire d'Emilie Romagne.

Un chercheur de l'Université de Modène, Mario Scalini, a redécouvert le tableau. La grande qualité du cadre richement sculpté et doré, – totalement inapproprié pour une prétendue copie du XIXe –, constitue son premier indice. De toute évidence, l'auteur de ce cadre connaissait la véritable valeur de l'œuvre.

Qui est cette Madone suave ? C'est la première version de La Vierge à la Perle, tableau célèbre de Raphaël conservé au Musée du Prado, à Madrid. L'œuvre fut commandée par le comte de Canossa, mais le peintre n'a pas eu le temps de terminer ce portrait très épuré. A la mort du peintre de la Renaissance, en 1520, il aurait été achevé par l'élève de Raphaël, Giulio Romano et acheté par le cardinal Ippolitio d'Este.

Le tableau a subi de nombreux repeints qui n'ont pas facilité la tâche des scientifiques. Un document d'archives daté de 1663 mentionne un tableau « d'une madone » par Raphaël. De quoi corroborer la conclusion des experts.

La valeur actuelle du tableau, – une toile de 30 × 35 cm qui est datée de 1518-20 –, pourrait dépasser les 30 millions d'euros. Prochainement, cette nouvelle Madone devrait être présentée au public lors d'une exposition à Sienne.

Ce Raphaël avait été oublié dans les réserves .

 Il  ne nous reste plus qu'à   entreprendre  un  petit  voyage à  Sienne  !  .... Puis  à  Madrid  !

Madone à  la perle  de  Madrid

raphael madone à  la perle  de  Madrid     

    Raphael  Madone à  la  perle de Madrid (detail)

 Sainte Famille dite Madone à la perle, vers 1518-1520, Raphaël et Jules Romain, (Madrid, Museo del Prado). Cette œuvre, achevée peut-être par Jules Romain, représente au premier plan la Vierge regardant tendrement l’Enfant Jésus et saint Jean-Baptiste, en train de jouer, tout en rassurant d’une main sainte Anne, représentée dans une attitude méditative. Au second plan, à gauche, saint Joseph apparaît à l’écart, assis à l’abri des ruines de quelque construction classicisante. À droite s’ouvre un paysage éclairé de touches de lumière rossée. Achetée en 1627 par Charles Ier d’Angleterre, l’œuvre arriva quelque temps après dans les collections de Philippe IV d’Espagne. C’est ce dernier qui lui donna le nom de “Madone à la Perle”, parce qu’il la considérait la “perle” de ses collections

Sainte famille dite Madone à la perle

Lu 2075 fois Dernière modification le dimanche, 10 mai 2015 15:10
Plus dans cette catégorie : « Raphaël

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.