dimanche, 14 juillet 2013 00:05

Guernica

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L' exposition spécialisée de 1937, officiellement exposition internationale « Arts et Techniques dans la Vie moderne »,

se tient à Paris du 25 mai au 25 novembre 1937 . Sa finalité est de démontrer que l'Art et la Technique ne s'opposent pas mais que leur union est au contraire indispensable : le Beau et l'Utile doivent être indissolublement liés. (Edmond Labbé commissaire général). Dans un contexte de crise économique et de tensions politiques internationales, l'exposition de 1937 doit également promouvoir la paix.http://fr.wikipedia.org/wiki/Exposition_sp%C3%A9cialis%C3%A9e_de_1937

Guernica

Une œuvre forte et de grande dimension est demandée à Picasso pour le pavillon espagnol et le peintre choisit pour sujet , une allégorie sur « la liberté dans l'art », mais un article publié dans les colonnes du quotidien« Ce soir « , dirigé par Aragon, émeut Picasso par sa relation d'un nouveau crime nazi contre la population civile dans le bombardement de la petite ville basque de Guernica.

C'est une oeuvre d'engagement politique couvrant un évènement historique .

La guerre civile avait éclaté le 17 juillet 1936 avec l'insurrection de l'armée commandée par Franco au Maroc , insurrection qui devait s'étendre en Espagne métropolitaine dès le 18 juillet 1936. Le gouvernement républicain avait à faire face à une alliance de nationalistes de phalangistes et d'antirépublicains soutenus par les forces armées que commandait le général Franco . Avec l'aide de l' Italie fasciste et de l' Allemagne nazie, ce dernier parvint à faire débarquer en Espagne les troupes de la colonie d'Afrique du Nord .La guerre devait durer jusqu'au 28 mars 1939 et fit plus d'un million de victimes. Du côtés des phalangistes opéraient des troupes italiennes et allemandes , à commencer par la légion Condor de sinistre réputation , une unité aérienne de l'armée allemande. Le gouvernement républicain était soutenu essentiellement par l'Union Soviétique et pouvait compter sur un grand nombre de volontaires de nombreux pays, mais ils avaient été abandonnés par les gouvernements français et anglais sous couvert d'une politique de non-ingérence dans les affaires intérieures.

Dès le début de la guerre civile , Picasso se rangea du côté du gouvernement républicain légitime qui le nomma à la direction du Musée national espagnol , le Prado de Madrid en juillet 1936 .

Mais c'est à partir du bombardement de Guernica qu'il concrétisa dans sa peinture son engagement politique et décida de traduire son horreur de la guerre civile sur une toile monumentale.

Dans les jours qui suivirent l'information par le quotidien d'Aragon il produisit de nombreux dessins en vue de son œuvre definitive . Malraux qui avait été dans les premiers à s'engager comme volontaire aux côtés des républicains espagnols , rendit visite à Picasso et decouvrit dans l'atelier de la rue des Grands Augustins, une immense toile blanche de 3,51 m sur 7,52 m et un grand nombres de croquis étalés sur le sol « Je voudrais qu'ils montent se placer dans la toile en grimpants comme des cafards » dira Picasso en les montrant » .

Sources picturales :

Dans sa composition en triptyque, Picasso utilise des moyens symboliques faisant appel à l'iconographie des grands mythes de notre histoire : Massacre des Innocents , de Guido Reni , La justice et la vengeance poursuivant le crime de Prud'hon , à gauche de la toile une femme portant son enfant mort dans ses bras (nativité au Christ mort ) , à droite chute d' un personnage dans les flammes de l'enfer , cheval blessé dans une douloureuse agonie ....

Gris, noir et blanc : Noirs conformes aux gros titres des journaux , gris et blanc des reportages photographiques, la toile se lit dans la relation spontanée des informations où les évènements se succèdent et s'ajoutent . Sans fil narratif les éléments du tableau expriment , rassemblés, la totale horreur qui a envahit le monde .

La scène ne se déroule ni à l'intérieur ni à l'extérieur, elle est partout .

Sources :

- Jean Louis Ferrier De Picasso à Guernica

-Pablo-Picasso par Carsten-Peter Warncke , parutions Taschen

Lu 2081 fois Dernière modification le samedi, 14 mars 2015 18:37
Plus dans cette catégorie : « Moi Picasso , génie et chaman

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.