samedi, 08 juin 2013 00:00

Nos oiseaux: tradition familiale

Évaluer cet élément
(0 Votes)

l'enfant et  l'oiseau

 

 

 


Bébé homme et bébé corneille. Printemps 2000

C'est une tradition familiale.
Les oiseaux ont toujours tenu une large place dans notre vie presque autant que nos chiens et nos chats !

Mais la relation à l'oiseau est très particulière Chiens ou chats à des degrés divers s'adaptent à notre monde tandis que l'homme pour vivre avec des oiseaux doit s'adapter à l'animal. Il appartient à un autre univers, à un autre espace physique. C'est évident il ne marche pas , il vole. La terre pour lui n'est que passage temporaire , halte nécessaire pour glaner sa subsistance. Sa sécurité est dans les airs ou sur les branches des arbres .Au sol il est maladroit, menacé, inquiet, perturbé.

Contrairement au chien ou au chat , il ne recherche pas la compagnie de l'homme, et même apprivoisé il redoute ses caresses et répugne aux marques d'affection par contact . La main de l'homme ne lui inspire que de la crainte.

C'est donc un plaisir intense, quand par exception l'oiseau vous accorde cette relation privilégiée de tolérer votre caresse et s'abandonne à vos soins . C'est le cas des oisillons qu'on recueille et qu'on élève, qu'on arrache péniblement à la mort en s'opposant à la dure loi naturelle qui condamne les faibles. C'est un labeur : trois ou quatre semaines consacrées à cette boule de plume si fragile , déjà consentante à mourir .

Quelle satisfaction quand elle se blottit dans votre main ou s'endort confiante sur votre épaule .

Quel plaisir d'assister aux premiers vols maladroits , de protester amusé à ses espiègleries d'enfant-oiseau. Mais bientôt ses regards de plus en plus souvent se tournent vers la fenêtre ; il devient attentif aux appels de ses congénères, il s'attarde hors de votre portée, et s'échappe quand vous voulez l'attraper .

Le moment approche du cruel dilemme : La volière ou la liberté

Parfois la question ne se pose pas , pies, tourterelles, merles, pigeons ou corbeaux l'emprisonnement parait criminel Quel espace fermé peut convenir à l'amplitude de leurs ébats ?

Mais la nature n'est pas une mère tendre et notre éducation, quand notre seule arme contre la mort est la douceur, ne les a pas préparés à leur sévère existence et aux conditions impitoyables qui les attendent !

Il faut alors être soi-même bien convaincu du prix de la liberté pour se résoudre à ouvrir la fenêtre ou bien à les conduire dans un endroit que nous jugeons plus favorable : de grands arbres , des fourrés, de l'eau en abondance , loin des hommes, loin de nous, pour une séparation définitive....Et bien peu de chances de survie !

Mais un peu comme pour l'aviateur du Petit Prince, nos oiseaux chantent sur toutes les branches des arbres quand nous sommes gais et quand le temps est au gris nous nous demandons si l'oiseau a su échapper au chasseur.

paysage  photo  du  domaine   de notre pie
Le domaine de Missa

C'est aussi la source d'instants précieux

Venise place st marc ,enfant  et  pigeonsvenise place st marc
Venise la place Saint Marc 2007 )

Pigeon

Le choix de la liberté

pigeaon  pret  à  s'envoler  vers la liberté pigeon-3

Lu 692 fois Dernière modification le lundi, 18 août 2014 12:38
Plus dans cette catégorie : « L'oiseau symbolique

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.